26 nov. 2021 05 déc. 2021

Les Poings et l'Acier

Un voyage dans le cinéma d'arts martiaux

Du 26 novembre au 5 décembre prochain, chevaliers chinois, moines shaolin, samouraïs, rônins et yakuzas croisent les poings et le fer en salle de cinéma du musée du quai Branly pour accompagner l’exposition Ultime combat, arts martiaux d’Asie.

Les Poings et l'Acier

Les arts martiaux d’Asie sont un savoir séculaire mais surtout immatériel qui se transmet de maître à disciple et voyage à travers les corps sur plusieurs générations. Entre toutes les disciplines artistiques, le cinéma – écriture du mouvement - était désigné pour en conserver la trace. Le réduire à une seule expression de la violence serait ignorer ses racines philosophiques et politiques. Qu’enseigne la figure de Bruce Lee aux opprimés du monde entier ? Que lorsque les tyrans les ont privés de tout, il leur reste au moins leurs corps pour se défendre. Le sens de l’honneur des samouraïs poussé à son paroxysme est d’abord une lutte existentielle avec soi-même. Quant aux chevaliers de King Hu, leur maîtrise du combat est indissociable de l’harmonie avec la nature.

Cette programmation rend hommage aux grandes figures du cinéma d’arts martiaux, de l’empereur Akira Kurosawa au génie visionnaire Tsui Hark, et l’esthète « viscontien » Wong Kar-wai. Ne seront pas oubliés Chang Cheh et Lau Kar-leung qui, des duels sanglants des brigands et chevaliers à la discipline du temple de Shaolin, firent la gloire de la société de production Shaw Brothers. La figure maudite du yakuza prendra les traits du grand acteur Tatasuya Nakadai dans Les Loups, tandis que la vengeresse Meiko Kaji dans Lady Snowblood, écrira son destin en lettres de sang. Accompagné du documentaire Kung Fu Révolution(s), un hommage sera évidemment rendu à Bruce Lee qui fut en son temps l’idole de la jeunesse du monde entier. Acteur, réalisateur, combattant et philosophe des arts martiaux, l’aura du petit dragon demeure intacte presque cinquante après sa mort.

Stéphane du Mesnildot, programmateurVendredi 26 novembre 2021 : Nuit Bruce Lee

nuit bruce lee

Icône incontestée 50 ans après sa mort, Bruce Lee a popularisé le kung-fu auprès de la jeunesse mondiale. Il a modernisé le film d’arts martiaux en lui insufflant réalisme et maîtrise technique.
Vendredi 26 novembre

chang cheh et lau Kar-leung, frères ennemis

Le cinéma de Chang Cheh était sauvage et sans limite, celui de Lau Kar-leung théorique et plein d’humour. À eux deux, ils ont créé des personnages mythiques du cinéma d’arts martiaux.
Samedi 27 novembre

King Hu, calligraphe du kung-fu

King Hu inventa dans les années 60 le Wu Xia Pian (film de sabre) moderne, empruntant aux films de sabres japonais et au western italien.  L’art de ce lettré et calligraphe n’a cessé de s’enrichir pour en faire un des plus grands cinéastes chinois.
Dimanche 28 novembre

tsui hark, entre fureur et enchantement

Tsui Hark fut la figure de proue de la nouvelle vague hongkongaise des années 80. Polars violents, Wu Xia Pian, comédies musicales ou épopées fantastiques, ce touche-à-tout de génie a révolutionné le cinéma chinois.
Mercredi 1er décembre

les poings de la légende

Retour à la source des arts martiaux avec deux films rendant hommage à Sugata Sanshiro, la légende du judo, et à Yip Man, maître du wing chun et instructeur de Bruce Lee.
Jeudi 2 décembre

akira kurosawa, l'empereur

Akira Kurosawa réinventa le film de sabre japonais dans l’après-guerre. Sorti en 1954, Les Sept samouraïs fut un succès mondial qui imposa l’acteur Toshiro Mifune. Bien que sa carrière ne se limite pas au film historique, il inspira avec ce genre les réalisateurs Sergio Leone, George Lucas et Walter Hill.
Vendredi 3 décembre

l'honneur des yakuzas

Les yakuzas se voyaient comme les descendants des samouraïs. Le cinéma exalta leur geste héroïque dans des films où l’esprit chevaleresque s’opposait à la traîtrise, la cruauté et l’appât du gain.
Samedi 4 décembre

le crépuscule des samouraïs

Figures cinématographiques héroïques du cinéma japonais, les samouraïs virent leur image remise en question à partir des années 1950, où ils devinrent les figures d’un pouvoir féodal obscurantiste et destructeur.
Dimanche 5 décembre

  • Lieu :   Salle de cinéma
  • Dates :
    Du vendredi 26 novembre 2021 au dimanche 05 décembre 2021 de 18:00 à 19:00
  • Accessibilité :
    • Handicap moteur
  • Public :   Tous publics
  • Categorie : Cinéma
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)

Autour de l'événement

Visites guidées, ateliers, concerts, etc.
toutes les activités organisées dans le cadre de l'événement

Autour de l'événement