Devenez mécène des instruments du monde

Dans ce spectacle inédit en France, le chant de Parvathy Bâul se développe au cœur d’un cercle de motifs éphémères et sacrés, appelés Alpona, réalisés pendant la représentation avec de la farine de riz selon la technique traditionnelle.

A propos du spectacle

Appelés également « ménestrels mystiques », les Bâuls prônent le détachement des biens de ce monde et l’union par la musique à la divinité « présente en chacun ». Parvathy Bâul a été initiée dès l’adolescence à l’expression des mystiques indiens du Bengale : les Bâuls. Aujourd’hui reconnue comme la plus grande chanteuse bâule, Parvathy Baûl conte, chante, danse et joue les instruments traditionnels : l’ektara, idiophone de bambou et le duggi, petit tambour à deux peaux. Sa voix convient parfaitement à l’échelle musicale bâule, très particulière, qui demande un ambitus large et une versatilité prodigieuse.

Bâul & Alpona, musique des ailes

« Dans cette cage terrestre,
L'oiseau va et vient le jour et la nuit.
Si j'avais pu le tenir, ne serait-ce qu'une fois,

Je l'aurais alors gardé dans mon cœur avec amour.

Hélas ! ni la cage ni l'oiseau

Ne durent toujours.

La cage se désagrège avec le temps,

Et l'oiseau s'envole.

Sera-t-il un jour mien ?
»
Lalan Fakir

L'oiseau est très présent dans les chants traditionnels bâuls. Il peut être une métaphore du souffle, de l'esprit, de la conscience supérieure, du désir ardent, des sens, de la séparation, de l'amour secret entre Radha et Krishna. Les oiseaux sont les musiciens de la nature, des êtres infiniment libres de toucher la terre et le ciel, comme les Bâuls.

Dans la tradition des dessins éphémères et rituels Alpona du Bengale, les oiseaux sont souvent utilisés comme symbole de prospérité, de pureté et de bonheur. "Bâul & Alpona" crée ici un dialogue inédit entre ces deux disciplines à travers l'image d'un oiseau.

Les Bâuls, bardes mystiques du Bengale

Les Bâuls, ou fous en bengali, sont des groupes de musiciens itinérants qui parcourent le Bengale. Hindous hétérodoxes, ils ignorent le système des castes et les rituels de toutes sortes. Leur croyance est un syncrétisme indo-musulman, incorporant des aspects venant du soufisme et du bouddhisme et des pratiques issues du yoga et du tantrisme. Proches de la philosophie de Kabir, ils refusent la séparation entre les communautés hindoues et musulmanes, la différence entre hommes et femmes. Les Bâuls vénèrent la divinité qui se trouve seulement dans le temple intérieur de chacun.

Dans la tradition bâule, les chanteurs et musiciens célèbrent les chansons des grands maîtres, les interprétant librement en toute occasion. Les chants bâuls sont liés à la pratique des yogis, soufis et mystiques, ils sont transmis de génération en génération. Reconnue patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2008, la musique s’appuie sur trois instruments traditionnels : l’ektara, idiophone de bambou, le luth dotara, et le duggi, petit tambour à deux peaux.

Le dessin Alpona

Art populaire du Bangladesh et Bengale occidental, on en retrouve des formes similaires dans toute l'Inde sous les noms de kolam, mandala ou rangoli.

Le mot Alpona vient du sanskrit et signifie « enduire », « plâtrer ». Il consiste en des motifs éphémères et sacrés exécutés au sol, traditionnellement avec de la farine de riz mélangée à l'eau. Prenant ses racines dans l'hindouisme, ces images temporaires sont indissociables des rites féminins appelés brata, dédiés aux corps célestes, aux divinités, et le plus souvent à la déesse de l'abondance Lakshmi. Il est aussi pratiqué à l'occasion de festivités familiales et populaires diverses. Car l'Alpona attire la chance : en sacrifiant aux divinités le grain pour manger ou pour semer, la famille reçoit sa bénédiction.

  • Categorie : Spectacles
  • DISTRIBUTION

    • Parvathy Bâul direction artistique, chant, ektara, duggi, nupur
    • Lakshman Das Bâul chant, dotara, ananda lahari
    • Gilles Monfort création sonore, chant, tampura
    • Chayan Biswas mridamgam, dhol, dubki
    • Rabi Biswas et Jhumki Hembram dessinateurs Alpona
    • Jean-Hervé Vidal Zaman Production

    Autour du spectacle

  • Durée :  01:05
  • Lieu :   Théâtre Claude Lévi-Strauss
  • Dates :
    Le vendredi 12 avril 2019 de 20:00 à 21:30

    Le samedi 13 avril 2019 de 18:00 à 19:30

    Le dimanche 14 avril 2019 de 17:00 à 18:30
  • Accessibilité :
    • Handicap auditif bim (T)
    • Handicap moteur
  • Public :   Tous publics
  • Billet spectacles
    Plein tarif :  20,00 €
    Tarif réduit :  15,00 €

    Cliquez ici pour consulter tous les tarifs
O kanhai re, Parvathy Bâul

Autour de l'événement

Visites guidées, ateliers, concerts, etc.
toutes les activités organisées dans le cadre de l'événement

Autour de l'événement