Sarah Danziger
Le 18 nov. 2018

Leyla McCalla

Haïti – Nouvelle Orléans

Dans la lignée de ses deux premiers albums, Leyla McCalla poursuit son exploration musicale entre Haïti, dont elle est originaire, et la Nouvelle-Orléans où elle s’est installée.

À propos du concert

" C'est une ville où je me sens chez moi. Plus j'en apprends sur l'histoire de la Louisiane, ses liens avec la culture d'Haïti et celle des pays francophones, plus j'éprouve un sentiment d'appartenance. L'histoire ici remonte à très loin. J'ai commencé à jouer du jazz traditionnel et d'autres formes de musique populaire grâce aux gens que j'ai rencontrés dans les rues. Cela m'a mené à explorer les traditions de violon créoles, préfigurant le zydeco. Le puits est si profond. Au bout de trois ans je n'en suis encore qu'à la surface des choses".

Formée au violoncelle classique, multi-instrumentiste, elle chante en anglais, en français et en créole haïtien des morceaux traditionnels revisités ou des compositions originales qui s’inscrivent dans les cultures musicales blues et cajun.

Avec son grain de voix intense et naturel, son folk languide et engagé, elle a conquis le monde entier.


Leyla McCalla  a choisi le musée du quai Branly – Jacques Chirac pour le lancement en France de son prochain album.