Devenez mécène des instruments du monde

Après avoir traduit en musique l’énergie des révoltes tunisiennes, collaboré avec des artistes tels que Valgeir Sigurdsson ou Tricky, Emel Mathlouthi s’est imposée comme une référence immanquable de la nouvelle scène arabe.

à propos du concert

Loin d’en rester là, elle s’installe sur la scène internationale comme une artiste d’avant-garde, au croisement d’influences diverses et dotée d’une voix magistrale.
Entre sonorités expérimentales et nord-africaines, Emel Mathlouthi livre une musique à son image, sensible et anticonformiste, à l’écart des clichés et des idées simples. Sa métamorphose est radicale entre Kelmti Horra (2012), aux influences traditionnelles marquées, et le minimaliste et saisissant Ensen (2017) ; dans le son comme dans les textes, l’évolution vers une atmosphère plus intime et universelle est absolue.