Des photographes à Madagascar

Contenu

Des photographes à Madagascar

Ramilijaona (1887-1948)
"Jeune femme d’Antananarivo"
Tirage sur papier baryté
Antananarivo, 1920-1930
Don Guillaume Grandidier
Musée du quai Branly-Jacques Chirac, PP0007349

18 septembre 2018 - 6 janvier 2019

Cette présentation a été conçue en complément de l’exposition "Madagascar, arts de la grande île".

Le musée du quai Branly conserve une vaste collection de photographies concernant Madagascar, de plus de 12 000 tirages et négatifs, depuis les premières photographies connues de l’île prises par William Ellis, datant de 1853-1865, aux plus récentes des années 1970. Cette sélection met en valeur l’œuvre de photographes malgaches et français, plus particulièrement des portraits réalisés entre 1896 et 1939, juste après la conquête coloniale par la France (1895-1896).

Une première série de tirages présente des photographes malgaches historiques, de Razaka, le premier photographe malgache de studio, jusqu’à Ramilijaona, le photographe le plus en vogue des années 1930. Ces tirages sont représentatifs du développement des premiers studios dans l’île dès 1889.

Deux autres séries de tirages présentent des portraits réalisés par des photographes français en poste à Madagascar à la même période. Maurice Teissonnière et Robert Lisan travaillent tous deux pour des services de l’administration coloniale française, le premier pour le service géographique de Madagascar entre 1900 et 1905 au moment de la colonisation, et le second pour le service photographique et cinématographique de Madagascar. Photographe professionnel, Robert Lisan accompagne en 1939 la mission Clérisse, chargée de réaliser des enregistrements sonores et cinématographiques des chants et danses de Madagascar.

 

Présentation réalisée par Carine Peltier-Caroff, responsable de l’iconothèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.