Changer de langue :

17 septembre

Jean Paul Barbier et Monique Barbier-Mueller

Collectionneurs à l’œil averti, Jean Paul Barbier et Monique Barbier-Mueller ont toujours eu une extraordinaire curiosité et une connaissance extrêmement fine des arts du monde entier.

 

Leur souci de transmission des collections extra-européennes, leur volonté de garder des ensembles, ils l’ont exprimé, en 1977, par la création du musée Barbier-Mueller à Genève, qui conserve et poursuit la collection commencée par Josef Mueller dès 1907. Ils l’ont exprimé aussi par un attachement très étroit aux collections françaises du musée national des arts d’Afrique et d’Océanie, puis à celles du musée du quai Branly, dont ils ont pointé et proposé de combler les manques. (http://www.barbier-mueller.ch/)

 

L’ensemble exceptionnel des œuvres, données ou vendues par Jean Paul Barbier et Monique Barbier-Mueller au musée du quai Branly, s’élève à 1228, dont 502 dons.

 

Le mardi 11 mars 2008, en présence de la ministre de la Culture et de la Communication lors d’une soirée exceptionnelle, Jean Paul Barbier et Monique Barbier-Mueller offrent deux œuvres olmèques au musée du quai Branly (voir partie Amériques).

 

Les dons de Jean Paul Barbier et Monique Barbier-Mueller au musée du quai Branly ont enrichi les collections toutes aires géographiques confondues.

sabre d’apparat - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
sabre d’apparat © musée du quai Branly

Afrique

En 1996 et 1997, le musée national des arts d’Afrique et d’Océanie achète à Jean Paul Barbier et Monique Barbier-Mueller 262 sculptures en provenance du Nigeria.

Huit dons viennent compléter cet ensemble d’objets du Nigeria :         

 

  • un sabre d’apparat
  • une paire de statuettes anthropomorphes ogboni
  • un cavalier yoruba
  • un masque cimier ijo
  • un siège mumuyé
  • un costume ibo
  • un masque cimier zoomorphe
  • une cloche yoruba

 

Deux autres dons complètent la collection africaine du musée :

 

  • une statuette baoulé (Côte d’Ivoire), donnée en 1994
  • une figurine anthropomorphe fon (Bénin), donnée en 1996

 

 

Océanie

En 1999, Jean Paul Barbier et Monique Barbier-Mueller donnent au musée quatre pièces très importantes.

Ces oeuvres sont présentées au Pavillon des Sessions, ambassade du musée du quai Branly au musée du Louvre.

  • une paire de poteau ana deo (Île de Flores)
  • un poteau (Îles Salomon)
  • une sculpture masculine (Île de Nias)
paire de poteau Ana Deo de l’île de Flores - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
paire de poteau Ana Deo de l’île de Flores © musée du quai Branly photo Hughes Dubois
 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

poteau des îles Salomon - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
poteau des îles Salomon © musée du quai Branly photo Hughes Dubois

En 2001, grâce à Jean Paul Barbier, la collection Insulinde du musée s’enrichit de 692 objets d’Indonésie et 120 objets des Philippines. La moitié de ces pièces sont des dons :

  • 112 textiles
  • 287 parures qui sont toutes exposées dans les collections permanentes du musée sous la forme d’une boîte à trésor et de vitrines de bijoux
boucle d’oreille Ifugao - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
boucle d’oreille Ifugao © musée du quai Branly
 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

couronne (Ile de Nias) - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
couronne (Ile de Nias) © musée du quai Branly
 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

bracelet Batak Karo - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
bracelet Batak Karo © musée du quai Branly
  • une statue Pagar Batak
  • une marionnette sigale-gale Batak
vêtement cérémoniel d’homme - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
vêtement cérémoniel d’homme (Naga – Nagaland, Inde) /photo Patrick Gries / Valérie Torre© musée du quai Branly
porte de maison - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
porte de maison (Kalash - NWFP, Pakistan) / photo Patrick Gries

Asie

 

 

En 2001, 80 pièces données par Jean Paul Barbier et Monique Barbier-Mueller ont complété la collection asiatique du musée, à l’exception de quatre objets de Taïwan et d’une effigie funéraire kalash qui ont été achetés.

 

 

 

Parmi ces dons, figurent :

 

 

  • 69 objets et parures naga (Nagaland, Inde)
  • un bonnet et une robe kalash (Kohistan, Pakistan)
  • une chaise kalash de la vallée de la Swat (NWFP, Pakistan)
  • deux poteaux de maison kalash, exposés près de l’entrée du Théâtre Claude Lévi-Strauss
  • une porte de maison kalash (NWFP, Pakistan), visible dans les collections permanentes
  • une balançoire en bronze du Bastar (Chhattisgarh, Inde)

Amériques

En 2003, quatre pièces données par Jean Paul Barbier viennent augmenter la collection Amériques du musée :

statuette en ivoire Thulé - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
statuette en ivoire Thulé © musée du quai Branly
  • une statuette en ivoire thulé (Groenland)
  • un panier en vannerie pomo (Californie)
  • une vannerie panamint (Californie)
  • un plat apache (Amérique du Nord)

En 2008, deux œuvres olmèques données par Jean Paul Barbier et Monique Barbier-Mueller rejoignent les collections du musée du quai Branly :

  • une figurine en terre cuite olmèque, Las Bocas, Mexique, (entre 500 av. J.-C. et 400 ap. J.-C.). Hauteur : 21 cm                              
  • une figurine en antigorite du type dit « baby face », olmèque, Mexique, (1150 – 550 av. J.-C.). Hauteur : 6,3 cm