© musée du quai Branly - Jacques Chirac

Chercheur

Contenu

Françoise Héritier

Poste :
  • Professeur honoraire
Institution :
  • Collège de France
Lieu :

Paris (FR)

Domaine de recherche

Discipline : Anthropologie

Domaine : Dogon, Systèmes de parenté et d’alliance, Anthropologie symbolique du corps, Rapports des catégories de genre

Aire de spécialisation : Mali, Burkina Faso

Thème :

Son travail de terrain se situe principalement au Burkina Faso et chez les Dogon au Mali.

Ses travaux portent sur les systèmes de parenté et d’alliance, sur la violence, l’inceste, l’anthropologie symbolique du corps et les rapports des catégories de genre.

Françoise Héritier a collaboré à de nombreuses reprises avec le musée du quai Branly, notamment en qualité de Grand Témoin de l’Université populaire du quai Branly (novembre 2010) et à l’hommage organisé à l’occasion des 100 ans de Claude Lévi-Strauss (28 novembre 2008).

Bourses et prix

Prix de la Fondation Martine Aublet

Date du prix : 2013

Titre du prix : « Le sel de la vie »

Domaine du prix : Dogon, Systèmes de parenté et d’alliance, Anthropologie symbolique du corps, Rapports des catégories de genre

Aire de spécialisation du prix : Mali, Burkina Faso

Parcours scientifique

En 2012, le Conseil d’administration de la Fondation Martine Aublet a décidé de couronner l’oeuvre de l’anthropologue française Françoise Héritier à travers son ouvrage « Le sel de la vie ». (2012, Editions Odile Jacob).

Directrice de recherches au CNRS, puis directeur d’études à l’EHESS, Françoise Héritier succède en 1982 à son maître Claude Lévi-Strauss au Collège de France et devient la première femme à occuper une chaire d’anthropologie.

Publications

Titre de l’ouvrage/article :Le sel de la vie

Ouvrage concerné par le Prix de la Fondation Martine Aublet

Pages :96 p.

Date de publication :2012

Éditeur ou organisme :Editions Odile Jacob