Changer de langue :

24 novembre

visite Cycle de la mort et de la vie

A 18h45 les jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25 octobre et à 15h45 le dimanche 26 octobre

Cette visite propose de découvrir la manière dont chaque peuple appréhende et apprivoise la mort, intégrée à la vie par des rituels de deuil parfois surprenants, toujours porteurs de sens.

Rendez-vous à l’accueil des groupes adultes, hall du musée, durée 1h

Activité gratuite dans la limite des places disponibles sur présentation d’un billet pour le spectacle Infinitâ

Conférence

Le samedi 1er novembre à 18h, une conférence introductive de Serge Koutchinsky est proposée sur Manikarnika, Ghât de crémation de Bénarès

 

Salle de cinéma - accès libre dans la limite des places disponibles

Gouttes - photo : Serge Koutchinsky

Toussaint 2008

Les spectacles de la Toussaint vous emmènent sur l’Ile de Java, puis en Inde sur les berges du Gange.  Entre mort et renaissance, c’est l’idée même d’éternité qui affleure, au-delà de l’éphémère, au-delà des cycles de la vie et de la mort.

Infinitâ (Corée / Indonésie)

Infinitâ - photo : Sen Hea Ha

Sen Hea Ha et le Taman Budaya Surarkata Dance Theatre

Pièces pour piano de György Ligeti

Sen Hea Ha, danseuse et chorégraphe contemporaine coréenne, a particulièrement travaillé sur le rituel et la cérémonie traditionnelle. Elle a notamment travaillé avec Pina Bausch.

C’est en 1998, suite à un voyage à Java, dans le cadre du Makassar Dance Festival, qu’elle découvrira l’univers de la danse traditionnelle de Java.

Sen Hea Ha s’est inspirée de différentes traditions indonésiennes pour créer ce spectacle, pour lequel elle travaille avec des danseurs classiques de Solo (autre nom de la ville de Surakarta), ancienne cité royale riche d’un très grand patrimoine culturel et où est notamment basée l’école supérieure des arts d’Indonésie, le STSI (Sekolah Tinggi Seri of Indonesia).

Elle puise son inspiration du Bedaya, danse de cour sacrée mais aussi des marionnettes du théâtre Wayang, théâtre d’héritage hindou qui regroupe de très nombreuses variantes (marionnettes, théâtre d’ombres, théâtre masqué…).

Dans cette création originale, Sen Hea Ha et sa compagnie explorent les possibilités infinies de dialogue entre les mouvements classiques de la danse javanaise et la musique européenne avec les « Pièces pour piano » de György Ligeti,  interprétées par Pierre-Laurent Aymard.

Du mercredi 22 au dimanche 26 octobre 2008 à 20h (sauf dimanche 17h)

Théâtre Claude Lévi-Strauss – Tarif spectacle

Le Gange à Bénarès, renaître en Inde

Danseuse teratali - photo : M. Goujon

Photographies et réalisation : Serge Koutchinsky

Conception artistique : Alain Weber

avec l'ensemble de chants dévotionnels bhajan "Mahesa Ram" et les danseuses sacrées Teratali du Rajasthan

Ce spectacle inédit abordera le thème de la mort à travers les chants et danses mystiques du Rajasthan, qui dialoguent avec les magnifiques photos et images filmées de Serge Koutchinsky, consacrées à Manikarnika Ghât - le ghât de crémation de Bénarès. Dans cette quête de délivrance éternelle, la crémation devient soudain libération, mettant fin au cycle des réincarnations. Ce rituel d’eau et de feu sera magnifié par les poésies mystiques de la poétesse Mira Baï chantées par la caste des poètes Meghwal, et par la danse sacrée Teratali des danseuses Kamad.

Création

Coproduction : musée du quai Branly - Arts276/Automne en Normandie

Production exécutive : Zaman Arts

Du jeudi 30 octobre au dimanche 2 novembre 2008 à 20h (sauf dimanche 17h)

Théâtre Claude Lévi-Strauss - accès libre dans la limite des places disponibles