Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

20 septembre

Performance

Poikkal Kudirai Aattam, La danse du cheval du Tamil Nadu - (Thanjavur, Inde du Sud)

Dans la mythologie védique hindoue, le cheval est l’un des dix trésors nés de la transformation de l’océan de lait en océan d’eau salée, lors de la création du monde.

Du 26 au 28 décembre 2007, gratuit.

La danse du lion - Photo : Alain Weber - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
La danse du lion - Photo : Alain Weber
Le rituel des dieux-serpents Naga - photo : Danielle D'Haese
Le rituel des dieux-serpents Naga - photo : Danielle D'Haese

le corps animal

du 20 au 23 décembre : LE RITUEL ABAKUA, DU NIGERIA A CUBA

Visuel nkama osio okom
nkama osio okom - photo : Mpkan Ekpe Bassey

Les masques des hommes léopards Efiks

Les anciens chasseurs Efiks Ibo, Ibibio et Ejagham, les hommes léopards du sud-est nigerian, affrontaient par des danses rituelles masquées les mystères de la nuit et s’appropriaient la force de la jungle.

Confrontés à l’esclavage, ceux que l’on appelait aussi les Carabali ou Brikamo, débarquèrent à Cuba en 1762. Les Efiks prolongeront ce rituel Abakua à Cuba jusqu’à nos jours.

C’est pour la première fois en Europe la rencontre du rituel Abakua nigerian et cubain, avec une multitude de masques et de parures extravagantes, qui ont évolué au cours des siècles.

Représentations : 20 et 21 décembre • 20h, 22 et 23 décembre • 17h

Tarifs A et B

  

Conférence introductive : le rituel Abakua, par Ivor Miller

Enseignant chercheur à l’Université de Boston, Ivor Miller est un historien américain, spécialiste de la diaspora africaine dans les Caraïbes et les Amériques. Il se consacre en particulier à l’étude de la société Ekpé (léopard) et du rituel Abakua de Cuba, auxquels il a été lui-même initié.

Conférence : 20 décembre, 18h en salle de cinéma.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

du 26 au 28 décembre : LIONS ET TIGRES (Inde du Sud)

Une évocation « corps et graphique » du tigre et du lion

Première partie : Danse Puli Attam, la danse du tigre – Thanjavur, Tamil Nadu

Le corps peint

En Inde du Sud, dans les quartiers populaires urbains comme dans les villages de pêcheurs, les enfants célèbrent encore à leur manière le monde tribal et animal, emblème d’une mythologie ancestrale. Lors d’une fête annuelle, ils se transforment en lion, tigre, léopard ou hyène en se faisant peindre le corps pendant plus de trois heures.

Deuxième partie : Simanagdini, la danse du lion (dans le style Kuchipudi) par Ananda Shankar Jayant – Hyderabad, Andhra Pradesh

Autrefois, la tradition sacrée voulait que les Devadasis, danseuses sacrées du temple, louent la déesse Shakti en dessinant de leurs pieds sa monture, le lion.
Cette danse, qui avait pratiquement disparu en Inde, renaît aujourd’hui grâce à l’intérêt de quelques rares danseuses, comme Ananda Shankar Jayant.
Chorégraphe brillante et danseuse érudite, Ananda Shankar Jayant offre à chacune de ses apparitions un instant de perfection esthétique, laissant le spectateur profondément ému…


Représentations jeune public
(version courte)

26, 27 et 28 décembre • 15 h                   

Tarif jeune public

Avant les représentations (à partir de 14h), découverte du maquillage des enfants tigres ; goûter/rencontre à l’issue du spectacle (jusqu’à 17h30).

 

Représentations tout public (version longue)

27 et 28 décembre • 20 h                                

Tarif A

du 29 au 30 décembre :ASHTA NAGA KALAM ET PULLUVAN PATTU (Inde du Sud)

Le rituel des dieux-serpents Naga par les bardes Pulluvan du Kerala

Direction artistique : Ravi Gopalan Nair

Les Pulluvan sont une communauté de bardes itinérants qui vivent dans plusieurs districts de l’Etat du Kerala, en Inde du Sud. Les Pulluvan et leurs épouses les Pulluvatti sont des spécialistes du culte des dieux-serpents Naga. Ils sont les détenteurs d’un vaste répertoire de mythes et de chants de louange ou d’exorcisme dédiés aux Naga.
Lors de ces rituels, ils réalisent de magnifiques kalams, images de poudres colorées représentant des Naga, accompagnant cette réalisation de chants (pattu) qui leur sont adressés. Après plusieurs heures de préparatifs, des offrandes sont disposées et la séance de possession peut débuter. Une ou
plusieurs femmes effacent dans leur transe tous les dessins colorés qui sont tracés au sol. Elles sont investies de la présence des nâgam, qui bénissent l’assemblée et parfois profèrent des oracles. Puis le rituel se termine par une dernière série d’offrandes et un chant de bénédiction final.

• A partir de 11h , réalisation d’un kalam évoquant les dieux Naga • accès libre de 11h à 16h dans la limite des places disponibles

• 17h : représentations • Rituel de possession par les bardes Pulluvan (musique et chants)

Tarifs A et B

 

Autour du spectacle

entrée libre dans la limite des places disponibles

 

Conférence • 28 décembre • 18 h • Salle de cinéma

«De la musique au dessin de sol et vice-versa : le répertoire des Pulluvan, musiciens itinérants du Kerala, Inde du Sud » proposé par Christine Guillebaud, chercheur au CNRS, Centre de Recherche en Ethnomusicologie (LESC-Musée de l’Homme).

Peintures éphémères • 29 et 30 décembre • Réalisation de mandana et thapa, par Betty Jovenet, plasticienne.


Au Rajasthan, les femmes sont les gardiennes de traditions picturales immémoriales, dont certains motifs apparaissent déjà sur les poteries de la civilisation de l’Indus. Ainsi, sur les murs de torchis de leurs maisons, elles tracent de puissantes fresques (thapa), glossaire poétique de la vie villageoise. Des diagrammes sacrés (mandana) apparaissent sur le seuil, en l’honneur de la déesse Lakshmi.

• Atelier gratuit pour enfants (à partir de 8 ans) 29 et 30 décembre • 15h • Salle d’atelier

• Démonstration performance 29 décembre • 18h30 • Jardin Bas

 

 

Films • 29 et 30 décembre • Salle de cinéma


Kalam Elluttu Pattu : peindre et chanter le Kalam
• 11h30 et 14h

Film de Claire Weingarten et Chantal Jumel, 1996, 23’, CNRS AV.

Présentation du film par Chantal Jumel (sous réserve)


Les dieux ne meurent jamais (Gods never die)
• 15h
Film de Laurent Aubert, Ravi Gopalan Nair, Patricia Plattener et Johnathan Watts, 2004, 52’, Musée d’ethnographie de Genève, Light Night.

Présentation du film par Laurent Aubert, directeur des Ateliers d’Ethnomusicologie de Genève (sous réserve)