Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

22 septembre

Zoom autour de l'exposition "Tatoueurs, tatoués"

Prolongez la visite de Tatoueurs, tatoués en rencontrant les commissaires de l’exposition, mais aussi des chercheurs, historiens et tatoueurs et redécouvrez le tatouage sous toutes ses formes autour d’un fonds documentaire réuni à cette occasion.

Rencontre avec Anne et Julien (Première partie)

Couverture de HEY ! - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
© HEY !

Vendredi 12 septembre à 19h

Quand le tatoueur quitte le studio pour s’installer dans son atelier, c’est pour enrichir son œuvre d’un dialogue entre des médiums complémentaires. à travers une série d’articles sur des artistes tatoueurs qui créent sur d’autres supports que la peau seule, Anne et Julien, commissaires de l’exposition Tatoueurs, tatoués, montrent la place toute particulière qu’a le tatouage dans leur revue HEY !.

Anne et Julien, journalistes, rédacteurs en chef de la revue HEY !, créateurs de la compagnie de théâtre HEY !, sont les commissaires de l’exposition Tatoueurs, tatoués.

Mauvais garçons, Portraits de tatoués, 1890-1930

Couverture de "Mauvais Garçons !" - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Mauvais garçons, Portraits de tatoués. 1890-1930 (Editions La Manufacture de Livres, 2013).

Samedi 27 septembre à 17h

Le tatouage court aujourd’hui sur toutes les peaux. Mais durant des décennies, il fut en France l’apanage des mauvais garçons, la marque de leur passage dans les bagnes d’outre-mer et les prisons centrales de la métropole. Les photos de l’identité judiciaire prises lors des arrestations, qui constituent une galerie unique de gueules de marlous, mettent à nu les truands en dévoilant slogans vengeurs, pensées mélancoliques, dessins obscènes, souvenirs d’Afrique… la « poésie de la canaille malheureuse » comme l’écrivait Albert Londres.

Par Jérôme Pierrat, journaliste, spécialisé en criminologie et rédacteur en chef de Tatouage magazine et auteur avec Eric Guillon de Mauvais garçons, Portraits de tatoués. 1890-1930 (Editions La Manufacture de Livres, 2013). 

Avec Eloïse Quétel sur les collections de peaux tatouées dans les instituts médicaux légaux et la conservation d’un patrimoine caché : de l’anthropologie criminelle à l’intention esthétique.

Rencontre avec Anne et Julien (Deuxième partie)

Couverture de la revue "HEY !" - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
© HEY !

Vendredi 10 octobre à 19h

Quand le tatoueur quitte le studio pour s’installer dans son atelier, c’est pour enrichir son œuvre d’un dialogue entre des médiums complémentaires. à travers une série d’articles sur des artistes tatoueurs qui créent sur d’autres supports que la peau seule, Anne et Julien, commissaires de l’exposition Tatoueurs, tatoués, montrent la place toute particulière qu’a le tatouage dans leur revue HEY !

Anne et Julien, journalistes, rédacteurs en chef de la revue HEY !, créateurs de la compagnie de théâtre HEY !, sont les commissaires de l’exposition Tatoueurs, tatoués.

Le monde dans la peau, contes du monde autour de l’art du tatouage

Dimanche 12 octobre à 15h

Céline Ripoll, spécialiste du monde pacifique, de Tahiti à l’île de Pâques, vient conter des légendes liées au tatouage et en livre les secrets qu’elle a recueillis au cours de ses voyages.

 

Rappelle-toi du futur, le moko et l’art de George Nuku

George Nuku © musée du quai Branly, photo Pomme Célarié - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
George Nuku © musée du quai Branly, photo Pomme Célarié

Samedi 25 octobre à 17h

Des années 1970 où le moko était surtout visible sur les vieilles femmes et dans les gangs, jusqu’à sa renaissance promue par une poignée de sculpteurs au milieu des années 1980, George Nuku relate son implication et son engagement physique, corporel et personnel dans ce mouvement de revitalisation du tatouage maori en Aotearoa (Nouvelle-Zélande).

Sébastien Galliot présente la littérature scientifique disponible sur la question du tatouage maori entre la fin du XIXe et le début du XXIe siècle et sa dernière publication Tatouages d’Océanie, Société des Océanistes, mai 2014.

Sébastien Galliot est chercheur au Centre de recherche et de documentation sur l’Océanie, conseiller scientifique de l’exposition Tatoueurs, Tatoués.

George Nuku est artiste plasticien.

La séance se termine par les contes de Céline Ripoll, spécialiste du monde pacifique, de Tahiti à l’île de Pâques, elle a recueilli des légendes liées au tatouage et en livre les secrets.

Rencontre avec Anne et Julien

© Dantsig Baldaev - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
© Dantsig Baldaev

Vendredi 7 novembre à 19h

L’album unique de dessins effectués de 1949 à 1989 par Dantsig Baldaev, ancien gardien de Goulag, actuellement exposé pour Tatoueurs, tatoués, est présenté par Anne et Julien commissaires de l’exposition. Une édition en fac-similé de cet album est consultable au salon de lecture. 

Mystery Tattoo Club, Les coulisses du tatouage et la machine à tatouer

© Maison des Sciences de l’Homme - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
© Maison des Sciences de l’Homme

Dimanche 9 novembre à 16h

Rencontre avec Valérie Rolle et Karl Marc.

Valérie Rolle, sociologue, auteure de L’art de tatouer, dévoile les coulisses des « professionnels de l’encrage ». Comment devient-on tatoueur aujourd’hui ? Comment mieux comprendre l’exercice professionnel du tatouage, largement autogéré alors même qu’il est progressivement encadré par des règles administratives et sanitaires ? 

Karl Marc connu pour ses machines fabriquées à la main, raconte l’histoire de la machine à tatouer et présente une partie de sa collection. Après avoir tenu un shop en Californie pendant de nombreuses années et voyagé en Europe, Karl Marc a posé ses valises à Paris.

Rencontre avec Anne et Julien

HEY ! - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
© HEY !

Vendredi 5 décembre à 19h

Présentation du hors série HEY! TATTOO entièrement consacré au tatouage par Anne et Julien, les créateurs de la revue Hey !, commissaires de l’exposition Tatoueurs, tatoués. En quatre ans, Hey ! a présenté et soutenu plus de 350 artistes et consacré de nombreux articles au tatouage sous toutes ses formes.

Ce nouvel ouvrage propose pour la première fois en français des documents inédits, livrant les clefs historiques du tatouage moderne et contemporain.

Rencontre traduite en LSF.

Le tatoué comme œuvre d’art

Jean-Luc Verna, photo Gilles Vidal - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Jean-Luc Verna, photo Gilles Vidal

Samedi 13 décembre à 17h 

Dessinateur, acteur, chanteur, performeur, Jean-Luc Verna est d’abord un corps tatoué. Artiste hors norme, explorateur des limites de l’art et de la vie, il occupe une place très singulière dans l’art contemporain. Nous reviendrons sur le rôle central que ses tatouages occupent dans la définition de son individualité et de sa création. 

Avec Thomas Golsenne, professeur d’histoire des arts visuels à la Villa Arson, Nice et Jean-Luc Verna, artiste.

En savoir plus : Stéphanie Moisdon, Claude-Hubert Tatot, Jean-Luc Verna, Flammarion, 2014 ; Thomas Golsenne, « L’ornement aujourd’hui », Images re-vues, n° 10, 2012.