Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

17 septembre

[archives] Coups de coeur des médiatrices 2012

salon de lecture © musée du quai Branly - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
salon de lecture © musée du quai Branly

 

Pour éclairer votre parcours, vous accompagner dans votre découverte, vous informer sur l'opération ; les médiatrices culturelles du salon d'été ont chacune conçue une mini-brochure, à leur image, en fonction de leurs goûts, accessible à tous.

Vous voulez comprendre ce qu'est l'urbotanique ? Connaître le rapport des boliviens à la feuille de coca ? Savoir comment devenir un chamane ? Inventer votre propre rituel magique à base de plantes ? Chaque médiatrice vous propose une manière ludique d'en apprendre plus sur le zoom du salon de lecture consacré aux plantes et d'accompagner votre découverte des livres nomades.

 

Les médiatrices partagent leurs coups de coeur (voir ci-dessous)

 

 

Carnet d’une urbotaniste, Lullie, éditions Plume de Carotte - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Carnet d’une urbotaniste, Lullie, éditions Plume de Carotte

Qu'est-ce que l'urbotanique ?

L’urbotanique (du latin urbs, la ville) est la science qui étudie les êtres et les choses du milieu urbain. Cette discipline nouvelle et débutante relève du domaine des sciences naturelles. Cette exploration étudie la ville comme un jardin en soi, avec une faune et une flore spécifique…

Lullie, grande prêtresse de l’urbotanique, plasticienne hors norme et membre fondateur de l’OuJaPo (Ouvroir de Jardinage Potentiel) nous révèle l’existence d’une nature insoupçonnée au coeur de nos villes archi-bétonnées. Munie d’une paire de jumelle, d’une loupe et d’un appareil photo, Lullie est partie explorer la ville, durant une année, pour nous faire part de ses grandes découvertes : la plante feu tricolore dont le fruit mûrit en quelques minutes, l’insecte ampoule qui brille toute la nuit pour attirer le mâle ou encore l’animal poubelle qui dévore nos déchets... 

La première « étude d’urbotanique appliquée » nous aide à imaginer la ville autrement mais elle nous rappelle aussi, toujours avec grande finesse, que l’asphalte, les pelouses synthétiques, les chariots de supermarché, les capsules de bière et les panneaux de signalisation ne seront jamais aussi vitaux que nos plantes vertes ! Un vrai bol d’air ! Le jardin du musée du quai Branly, dessiné par le paysagiste Gilles Clément est un espace arboré, vallonné et non domestiqué de 18 000 m². Tout est sinueux et tout concourt à valoriser la puissance organique de la nature… Mais on peut y trouver de nouvelles espèces encore inconnues du grand public à ranger dans le carnet d’une urbotaniste.

Des animaux et des végétaux d’un nouveau genre qui ont réussi à entrer en symbiose parfaite avec le milieu urbain. Et oui la nature évolue aussi avec l’homme !

 

"Le petit livre des fleurs", éditions du Chêne (2012) - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
"Le petit livre des fleurs", éditions du Chêne (2012)

Le petit livre des fleurs

Saviez vous que le Camélia s’écrivait initialement avec deux « l » ? En effet, Alexandre Dumas en ôta un par inadvertance lorsqu’il écrivit La dame aux camélias (1852). Le succès sans appel de cette pièce de théâtre détrôna l’orthographe et cette faute entra dans le dictionnaire ! Pensiez-vous que la Capucine possédait des vertus aphrodisiaques ?

Tout cela, vous l’auriez su si vous étiez entré plus tôt au salon d’été du musée du quai Branly découvrir notre sélection d’ouvrages sur le thème des plantes (pdf, 250 ko) et surtout Le petit livre des fleurs.

Soixante dix-sept fleurs effeuillées par Dominique Pen Du qui vous dira tout sur le tournesol, la pensée, le myosotis et bien d’autres, qui vous apprendra qu’une pervenche n’est pas qu’un oiseau et que l’immortelle est, d’après l’odyssée d’Homère, une fleur pouvant vous offrir une jeunesse éternelle…

En plus de découvrir l’histoire secrète de vos plantes colorées favorites, les éditions Chêne vous proposent un magnifique objet-livre : couverture fleurie et molletonnée, rainure dorée et illustrations par des chromos anciennes. Vous ne savez pas ce que sont des chromos ?

Après une enquête minutieuse, nous avons retrouvé les espèces du jardin du musée dans le petit livre des fleurs et le petit livre des arbres. Plongez dans ces ouvrages aux pages 78 et 104 (petit livre des arbres) et pages 68, 52 et 100 (petit livre des fleurs)

Un voyage en Bolivie autour de la feuille de coca et ses traditions

La feuille de coca : un peu d’histoire

Originaire des Andes sud-américaines, la feuille de coca est consommée traditionnellement dans cette région depuis au moins 5 000 ans. Les légendes incas attribuent l’origine de la coca au dieu Inti qui l’aurait créée pour apaiser la soif et la faim des Incas (qui se considéraient comme des descendants des dieux). Chez ces derniers, la coca était une plante divine et la feuille était le symbole de la divinité, réservé le plus souvent aux personnes de très haut rang. 

Elle était principalement utilisée lors des cérémonies religieuses et à l’occasion de certaines grandes fêtes. Réputée pour les effets « magiques » qu’elle provoque sur tous ceux qui la mâchent, la feuille de coca joue encore aujourd’hui un rôle important dans la culture andine, à travers ses utilisations médicinales, rituelles et festives. 

 

Bill Laws, 50 Plantes qui ont changé le cours de l’Histoire, éditions Ouest-France, 2011 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Bill Laws, 50 Plantes qui ont changé le cours de l’Histoire, éditions Ouest-France, 2011

Un voyage avec les Livres nomades

Pour en connaître un peu plus sur la fascinante histoire de cette plante énigmatique, venez consulter les livres nomades du salon de lecture. Devenez un véritable CHASQUI (coursiers de l’empire inca chargés de porter des

messages d’un endroit à l’autre) et faites le tour du monde à travers la fascinante histoire des plantes (Bill Laws, 50 Plantes qui ont changé le cours de l’Histoire, éditions Ouest-France, 2011)

Dans La Nuit de l’Inca (Vehlmann et Duchazeau, Dargaud, 2006) soyez les témoins des aventures de Maki et de son ami Cuzquino, ensembles ils essaieront de rompre le maléfice qui a emporté le soleil du pays de l’Inca.

Deux choix d’ouvrages tout à fait différents mais qui vous plongeront dans les contrées lointaines de l’empire Inca, un univers perdu mais qui fascine toujours.

Vehlmann et Duchazeau, La Nuit de l’Inca, Dargaud, 2006 - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Vehlmann et Duchazeau, La Nuit de l’Inca, Dargaud, 2006

 

 

Le Grand Livre des Rituels Magiques avec les Plantes

Le Grand Livre des Rituels Magiques avec les Plantes vous entraîne dans le domaine du pouvoir des plantes et de la magie. L’auteur tout en vous apprenant l’histoire et la mythologie des plantes, vous invite à réaliser - si cela vous intéresse - quelques rituels magiques.

 

"Le Grand Livre des Rituels Magiques avec les Plantes" (de Silja, Contre-Dires, Paris) - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
"Le Grand Livre des Rituels Magiques avec les Plantes" (de Silja, Contre-Dires, Paris)

Diarabi et Mansa

Un conte au coeur des traditions africaines. Une histoire d'amour pour les petits et les grands... Petit plus : le dictionnaire illustré sur les langues africaines...

 

 

"Diarabi et Mansa" de Souleymane MBODJ, illustré par Judith GUEYFIER (Milan 2012)
"Diarabi et Mansa" de Souleymane MBODJ, illustré par Judith GUEYFIER (Milan 2012)
"Kimiko et le botaniste" (Seuil Jeunesse, 2009) - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
"Kimiko et le botaniste" (Seuil Jeunesse, 2009)

Kimiko et le botaniste de Hideko ise 

« Chacun porte un arbre dans son cœur »

L’histoire d’une petite fille curieuse d’en apprendre sur la nature et la botanique dans un Jardin des Plantes Parisien rappelant le jardin de Gilles Clément du musée du quai Branly. Cette petite fille va en apprendre sur la vie et le partage grâce à sa passion. Venez découvrir la vie de la petite Kimiko et portez un nouveau regard sur les plantes qui nous entourent  auxquels on ne prête pas nécessairement attention. 

Les illustrations et la poésie d’Hideko Ise seront appréciées par les lecteurs qu’ils soient petits ou grands. Les dessins aux aquarelles laissent placent à un univers paisible et coloré rappelant le plateau des collections. 

Comme les racines des arbres s’élargissent au fur et à mesure du temps et que nos souvenirs se multiplient au fil des ans Kimiko et le botaniste nous offre une pause autour du Jardin des Plantes.

Kimiko et le botaniste n’est pas seulement une histoire pour enfant, mais une histoire de vie, de beauté. Kimiko sait nous transmettre son amour de la nature, alors n’attendez plus et venez-vous immerger dans un tourbillon d’émotion !

 

"L´art dans la nature - Photographies et peinture" par Nils Udo (Flammarion 2011) - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
"L´art dans la nature - Photographies et peinture" par Nils Udo (Flammarion 2011)

L’art dans la nature –Photographie et peinture, par Nils Udo

Nils Udo est un peintre et photographe issu du Land ’art. L’artiste travail la nature et la recompose pour nous offrir un tableau étrange et intriguant voir apaisant des paysages naturels. Nils Udo sait adapter les couleurs et les matières pour donner aux plantes, aux fleurs, aux rochers un aspect nouveau et sécurisant.. Il allie les formes et les styles pour créer des alcôves, des nids, dans lesquels chacun aimerais se reposer. Le travail de Nils Udo nous permet de profiter d’un moment d’enchantement dans le jardin de Gilles Clément durant l’opération Jardin D’été. Laissez-vous tenter par la douceur d’une feuille de palmier, et la couleur des graines rouges de Sorbes !

Ce merveilleux livre-photo-peinture relate sous plusieurs thèmes la magie d’une nature transformé, manipulé et organisé toujours dans le respect du processus naturel de la vie des plantes. 

Grâce aux dessins, huile sur toile et acrylique l’artiste propose une adaptation des couleurs naturels d’une finesse rares, sans toucher à l’essence de la nature. 

Venez apprécier la délicatesse des fleurs et des pétales au côté de la « violence » des rochers volcaniques, que Nils Udo arrive à réconcilier pour nous émerveiller !