Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

22 décembre

De Mauss à Lévi-Strauss : les bibliothèques des chercheurs et la construction des savoirs

de Mauss à Lévi-Strauss : les bibliothèques de chercheurs et la construction des savoirs (19e-20e siècles)

Journées d’étude

  • jeudi 21 et vendredi 22 février 2013
  • 9h30-19h00
  • salle de cinéma
  • entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

musée du quai Branly, Département de la recherche et de l’enseignement, Département du patrimoine et des collections - Médiathèque

Il est rare de trouver dans des travaux d’épistémologie ou d’histoire des sciences humaines et sociales une attention portée aux bibliothèques de chercheurs ainsi qu'aux traces – notes, marginalia, dessins, inserts – qui y sont portées durant la lecture et qui forment pourtant l’ordinaire de l’activité savante. 

C’est sur ce dispositif de savoir que constitue la bibliothèque que nous nous proposons de porter un regard nouveau, en abordant par des modes de descriptions inédits, une des voies parmi lesquelles une grande partie des sciences humaines et sociales se sont construites entre la fin du XIXe siècle et la seconde moitié du XXe siècle. Constituées par les savants eux-mêmes, au gré de leurs travaux et de leur parcours intellectuel, ces bibliothèques témoignent d’un ensemble de pratiques, de séquences de travail, de séries de gestes qu’une ethnographie rétrospective permet d’appréhender. 

Ces deux journées seront l'occasion de découvrir des travaux récents menés sur plusieurs bibliothèques dont celle des ethnologues Marcel Mauss, celle de l'historien des religions Robert Hertz, celle du linguiste et ethnologue André-Georges Haudricourt ou encore celles des archéologues Henri Breuil et Louis Poinssot.

Il s'agira, par exemple, de renseigner l’ensemble des gestes impliqués dans la production et la transmission du savoir : des plus concrets (maniement des livres et des supports, des tirés à part) aux plus abstraits (interprétation, traitement d’un problème, construction d’une argumentation, référence et construction d'une bibliographie...), mais aussi d'interroger la multipolarité du réseau social dans lesquels ces savants ont été inscrits ou encore les manières de réutiliser l'information contenue dans les livres par le biais de diverses stratégies de présentation et de validation des sources et des références.

Ces ensembles nous montrent aussi la capacité de ces chercheurs à utiliser plusieurs domaines de savoirs dont ils sont devenus spécialistes tels que la linguistique, l'archéologie, l'agronomie, la technologie, les sciences naturelles  la géologie ou la sociologie... Plutôt que de cloisonner les savoirs, l'histoire des bibliothèques de savants permet d'éclairer des circulations intellectuelles, la multipositionnalité des acteurs, l’hétérogénéité des ressources mobilisées. Bref, ces bibliothèques donnent consistance aux différents objets qui intéressent depuis plus d'un siècle les sciences sociales.

consulter et télécharger le programme (pdf)

De Mauss à Lévi-Strauss