Changer de langue :

23 août

le Moulage. pratiques historiques & regards contemporains

  • mercredi 14 novembre 2012, cité de l'architecture et du patrimoine
  • jeudi 15 novembre 2012, salle de cinéma du musée du quai Branly
  • 9h30 - 19h00

Organisées par le musée du quai Branly et le musée des Monuments français, département patrimonial de la Cité de l’architecture et du patrimoine, ces deux journées d’études pluridisciplinaires rassembleront des contributions centrées sur les grands types de collections de moulages et leurs valeurs patrimoniales. Une dernière session abordera sous un angle plus contemporain, les usages et pratiques de la reproduction des œuvres d’art.

Considéré comme éloigné de l’expression artistique, le moulage, utilisé depuis l’Antiquité, est resté longtemps une pratique d’atelier, un outil. Au XIXe siècle, parallèlement à la diffusion massive de moulages de sculptures de tous horizons, la demande scientifique généralisa la production d’empreinte à titre documentaire et de diffusion. Aujourd’hui, au-delà de la réévaluation du document, déjà en œuvre pour la photographie, les moulages restent des témoignages d’hommes et d’œuvres disparus. Cela vaut tout autant pour des collections de moulages ethnographiques, archéologiques, pédagogiques ou relevant du champ des beaux-arts.
 
La richesse des collections de moulages en France comme en Europe, telles celles du musée du quai Branly et du musée des Monuments français, méritait l’approfondissement d’une réflexion dans ces domaines et une présentation des recherches actuelles.

Mercredi 14 novembre

THEMATIQUE : LE MOULAGE, UN ART DE LA TRANSMISSION

Cette session présentera les spécificités des collections de moulages en France et en Europe. Elle permettra notamment d’aborder le rôle et la résonnance des moulages d’Antiques mais aussi de sculptures plus modernes telles que celles de la Renaissance italienne. Elle explorera également la vocation des collections de moulages scientifiques et archéologiques dans leur dimension didactique mais aussi de préservation d’un patrimoine fragile. Enfin, sous un angle plus politique, le rôle du moulage d’architecture dans la diffusion d’un patrimoine identitaire sera abordé.

THEMATIQUE : CONSTITUTION DES COLLECTIONS, ETUDES HISTORIQUES

Cette session rendra compte de la diversité chronologique mais aussi géographique du patrimoine collecté dès le XVIIe siècle grâce à la pratique du moulage. Des exemples aussi différents que ceux empruntés au patrimoine de l‘Antiquité occidentale, de l’Amérique précolombienne et de l’Asie du sud-est seront exposés.
Dans un second temps, la politique d’acquisition des collections de moulages sera interrogée à travers les exemples du Musée des échanges internationaux de Bruxelles et du musée de Sculpture comparée à Paris dans la seconde moitié du XIXe siècle. Ces communications mettront en évidence la vitalité de la diffusion des formes d’art dans un mouvement international d’ouverture sur le monde.

Jeudi 15 novembre

THEMATIQUE : LES MOULAGES : UN PATRIMOINE, DES TECHNIQUES, DES PRATICIENS

Cette session mettra en valeur la richesse et la complexité des techniques de moulages et le rôle essentiel joué par les praticiens dans la constitution des collections privées et publiques. En ce sens, l’atelier de moulage de la Réunion des Musées nationaux est un véritable conservatoire tant des techniques que des formes grâce à sa collection historique de moules. Le rôle des praticiens sera pour sa part évoqué à travers l’exemple d’un illustre inconnu, Auguste Malzieux, ouvrier mouleur et détenteur d’une fabuleuse collection de moulages de sculpture médiévale. L’étude des modalités et la signification même de l’exposition de ces collections sera soulevée, notamment au travers de l’exemple des Cast courts du Victoria and Albert Museum de Londres et de celui de la collection de moulages de l’université de Montpellier.

THEMATIQUE : LES MOULAGES, AUTRES REGARDS, AUTRES PRATIQUES

Cette dernière session abordera les spécificités des campagnes de moulages réalisées sur un patrimoine extra-européen, notamment au Mexique et dans l’ex-Dahomey (actuel Bénin). De manière à mettre en évidence d’autres pratiques du moulage que celle de la stricte reproduction, sera présenté le « cas Rodin », sculpteur pour lequel plâtre et moulage participent de la genèse même de l’œuvre et offrent aussi la possibilité d’en décliner les motifs comme autant de variations. En outre, avec la fin du XXe siècle, les techniques numériques offrent de nouvelles opportunités en matière de reproduction tant virtuelle que tangible. Les expérimentations actuelles de ces pratiques, pour la réalisation de répliques en volume, la documentation ou l’assistance à la restauration, laissent présager un formidable potentiel de développement.

ORGANISATION

La première journée se déroulera le 14 novembre dans l’auditorium de la Cité de l’architecture et du patrimoine et la seconde, le 15 novembre, dans la salle de cinéma du musée du quai Branly. A l’issue de la première journée, sera proposée une visite de la galerie des moulages du musée des Monuments français à l’occasion de l’exposition-dossier Le Cri et le geste : maquettes et moulages de l’Arc de triomphe. En clôture du colloque, le musée du quai Branly invitera les participants à découvrir Plâtre ou pas ?, installation réalisée à partir de la collection de moulages du musée dans le nouvel espace de l’Atelier Martine Aublet.

MODALITES D’INSCRIPTION

La participation à ces deux journées est gratuite. L’inscription en ligne pour chaque journée est obligatoire : http://www.citechaillot.fr/fr/auditorium/congres_colloques/. Le nombre de places est limité à 200 le 14 novembre et à 100, le 15 novembre.

Consulter et télécharger le programme détaillé (format pdf)

Journées d’études
Le Moulage Pratiques historiques & regards contemporains

Liste des Intervenants

Pierre BAPTISTE
Conservateur en chef au musée national des Arts asiatiques – Guimet

Marlène-Michèle BITON
Ingénieur CNRS, UMR 8218 ACTE, (CNRS/Paris I-Panthéon-Sorbonne)

Richard BUFFAT
Directeur du syndicat mixte de l’espace de restitution de la grotte Chauvet-Pont d’Arc

François BLANCHETIERE
Conservateur au musée Rodin

Isabelle FLOUR
Doctorante à l’Université Paris I- Panthéon Sorbonne et enseignante à l’Université de Grenoble

Jean-Marc HOFMAN
Adjoint au conservateur de la galerie des moulages Musée des Monuments français

Christine LANCESTREMERE
Conservateur au musée des Monuments français, galerie des moulages

Elisabeth LE BRETON
Ingénieur d’études au Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre

Arielle LEBRUN
Chef de l'atelier de moulage de la Réunion des Musées Nationaux et du Grand Palais

Thomas LEFEUVRE
Responsable commercial moulage & chalcographie - Réunion des Musées Nationaux - Grand-Palais

Jean-Luc MARTINEZ
Conservateur général du patrimoine
Directeur du département des Antiquités grecques étrusques et romaines du musée du Louvre

Dr. Valérie MONTENS
Conservateur aux Musées royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles

Patrick PALEM
Directeur de la SOCRA (Conservation et restauration d’œuvres d’art)

Edouard PAPET
Conservateur en chef au musée d'Orsay

Guy PERAZIO
Géomètre expert DPLG

Fabienne DE PIERREBOURG
Responsable des collections Amériques au musée du quai Branly

Rosa PLANA-MALLART
Professeur Histoire de l'art et Archéologie classique
Conservatrice du Musée des Moulages Université Paul-Valéry Montpellier 3

Alain SCHNAPP
Professeur d'archéologie à l'Université Paris I-Panthéon-Sorbonne

Emmanuel SCHWARTZ
Conservateur en chef des sculptures à l'Ecole des Beaux-arts de Paris

Dr. Marjorie TRUSTED FSA
Senior Curator of Sculpture au Victoria & Albert Museum, Londres

Bernard VAN DEN DRIESSCHE
Conservateur-adjoint, administrateur et archiviste honoraire au Musée de Louvain-la-Neuve

Écouter les interventions du colloque