Changer de langue :

7 juillet

conférences de la société savante des Océanistes

Violence faite aux femmes en Polynésie Française : introduction de la justice restaurative comme alternative « au tout carcéral »

jeudi 26 mars 2015 à 18h


Une conférence d'Emmanuelle Crane, docteur en anthropologie sociale et ethnologie, EHESS, Paris, chargée de cours au CELSA/ Sorbonne Paris IV

Alors que la justice restaurative peine à s’épanouir en France, la Polynésie française de par sa spécificité culturelle et historique, semble être un hameau (lieu privilégié) pour introduire la justice restaurative. Pourtant, malgré ses promesses scientifiquement démontrées, la justice restaurative a rencontré de nombreuses résistances dans le système judiciaire français. Elle s’adresse directement aux victimes, aux auteurs d’infractions graves et à leurs proches. Cette présentation se propose d’explorer quelles autres alternatives sont disponibles dans la prévention et sanction d’auteurs quant aux violences faites aux femmes en Polynésie française. Au-delà des mécanismes institutionnels « importés » de la métropole et de statuer des infractions pénales surtout en ce qui concerne les violences sexuelles, la justice restaurative peut combler le fossé culturel entre les cultures française et polynésienne. Le système actuel peut être comblé/remplacé par l'introduction de la justice.

Informations pratiques

  • 18h à 20h
  • Atelier 1
  • accès libre dans la limite des places disponibles