Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

21 avril

Légende photo : Le salon de lecture © musée du quai Branly, photo Cyril Zannettacci - Le montage photographique des plafonds du salon de lecture Jacques Kerchache a été conçu par l’agence AJN et réalisé grâce au mécénat de Martine et Bruno Roger/Statues ibo, dons de Anne et Jacques Kerchache.

actualité de l'édition et de la recherche

Cycle Classiques contemporains : Lévi-Strauss, par Maurice Godelier - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Cycle Classiques contemporains : Lévi-Strauss, par Maurice Godelier © musée du quai Branly, photo Alexandra Lebon.

 

Débats, rencontres, conférences : auteurs et chercheurs présentent au salon de lecture Jacques Kerchache leurs dernières publications. 

    Lectures dans le noir

    Lectures dans le noir - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

    Jeudi 12 mars à 19h

    Plongé dans l’obscurité, déconnecté de tout visuel, éveillez vos sens en vous laissant bercer par le rythme des voix des lecteurs. Imprégnez-vous des différents univers évoqués dans les contes. Enfin, explorez du bout des doigts les textes des lectures en braille.

    Avec l’association Percevoir. Dans le cadre du Printemps des Poètes

    L’Ethnologie va vous surprendre : Comment / No comment

    Samedi 14 et dimanche 15 mars

    À partir d’un extrait de film de terrain projeté et présenté sans information, le public questionne le réalisateur-ethnologue sur sa démarche, l’objet de l’extrait, son parti pris formel etc. 

    Le petit salon des éditeurs associés

    Le petit salon du livre - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

    Vendredi 20 mars de 14h à 18h

    Le salon de lecture Jacques Kerchache invite cinq éditeurs indépendants à présenter leurs démarches éditoriales et leurs catalogues, ouverts aux quatre continents : À Propos, Anacharsis, Chandeigne, Esperluète et Points de Suspension

    Chaque éditeur présente un livre : 

    • À Propos : Myriam Degraeve, éditrice, pour Gauguin en Polynésie et ses auteurs Emmanuelle Baum ou Sarah Vincent.
    • Anacharsis : Charles-Henri Lavielle, éditeur pour Sanglot de l’aigle pêcheur. Nouvelle-Calédonie : la guerre kanak de 1917. (à paraître en janvier 2015) et son auteur Alban Bensa.
    • Chandeigne : Anne Lima, éditrice pour La meilleure part. Voyage au Brésil et son auteur Patrick Straumann. 
    • Esperluète : Anne Leloup, éditrice pour Loin de Bissau et son auteur Dominique Loreau.
    • Points de suspension : Brigitte Cazeaux, éditrice pour Le Mur et son auteur et illustrateur François Aubin.

    La littérature de cordel

    La littérature de cordel - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

    Samedi 21 mars à 17h

    À la découverte de la littérature de cordel, un objet entre l'ethnologie et la poésie, le savnt et le populaire, l'oral et l'écrit. 

    Avec la participation de Ronaldo Correia de Brito (écrivain et dramaturge brésilien), Michel Riaudel (centre de Recherches latino-américaines), Anne Lima et Mylène Contival (éditions Chandeigne)

    La poésie de cordel, caractéristique du Nordeste brésilien, est un témoignage historique d’un art à l’articulation de l’oral et de l’écrit. La cantoria, à la croisée de traditions africaines et européennes, est souvent rapprochée de l’art des rapsodes, des troubadours ou des griots. Sa forme imprimée, le folheto, est apparue vers la fin du XIXe siècle. Se substituant à la zincogravure, la photographie et aux techniques mixtes, la gravure sur bois de ses couvertures en est devenue l’expression emblématique. Le terme cordel, qui a fini par désigner la literatura de folhetos, doit son nom à l’accrochage sur cordelettes, sur les marchés, même si aujourd’hui les folhetos sont aussi produits industriellement ou sous forme numérique. 

    De l'insurrection dans le monde, poésie et free jazz

    Poètes de l’insurrection - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

    Dimanche 22 mars à 17h

    Un face à face entre la comédienne Sara Darmayan et le saxophoniste Steve Potts, à partir de textes de différents auteurs, poètes de l’insurrection : Peter Horn, Ingrid Jonker Nizar Qabani, Sony Labou Tansi, Léon Gontran Damas, Jean Metellus…

    Dans la cadre du Printemps des Poètes

    Histoires métisses, histoires plurielles

    Jeudi 26 mars à 19h

    L’anthologie La Poésie brésilienne réunit en édition bilingue portugais-français seize poètes dont Ricardo Aleixo qui ont changé ou sont en train de changer le paysage littéraire brésilien .

    Avec Daniel Munduruku, écrivain, éducateur, qui a choisi d’œuvrer pour la compréhension entre les peuples à travers la parole et l’écriture, Lilia Schwarcz, anthropologue et directrice de la maison d’édition Companhia das Letras qui présentera la collection Coleção Poesia Brasileira Contemporânea et Conceição Evaristo.

    Conceição Evaristo, née en 1945, à Belo Horizonte, capitale de l´État de Minais Gerais, est l´une des plus importantes représentantes de la littérature afro-brésilienne. Malgré de nombreuses difficultés, elle entreprend de longues études et termine son doctorat en littérature comparée en 1993. Elle fut longtemps institutrice à Rio de Janeiro dans des écoles élémentaires publiques. Auteure d’Insubmissas lágrimas de mulheres (Les larmes insoumises des femmes) aux éditions Nandyala (Belo Horizonte, 2011), elle a contribué à de nombreuses anthologies publiées au Brésil notamment Contos afros (Les contes afros), dirigé par Márcio Barbosa (Quilombhoje, São Paulo, groupe d´écrivains afro-brésiliens réunis depuis 1978).

    Ne m'appelez pas Ponciá, Vents d’ailleurs, à paraître en 2015 par Anacaona, traduit par Patrick schmitt.

    Rencontre autour de la revue "Terrain" : Virus

    Rencontre autour de la revue Terrain "Virus" - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

    Jeudi 9 avril à 18H30

    Avec Frédéric Keck, Nicolas Auray et les contributeurs du numéro. 

    Comment vit-on avec les virus ? Si les virus se situent au croisement des imaginaires du poison et de la contagion, il s’agit ici d’interroger leur mode d’existence, par-delà les réactions ambivalentes qu’ils suscitent et les formes de diffusion qui les caractérisent. Ce dossier du nouveau numéro de la revue Terrain rassemble des articles exploratoires pour une ethnographie des relations entre hommes et virus dans les systèmes biologique et informatique.

    Mon bestiaire fabuleux du Brésil

    Illustration Ghislaine Herbéra - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre

    Dimanche 12 avril à 16h

    Dans le cadre du Salon du livre, le Brésil et sa littérature, invités d’honneur, du festival Raccord(s) organisé par Chandeigne et les Editeurs associés du 8 au 12 avril 2015. 

    Présentation du livre illustré Mon bestiaire fabuleux du Brésil par Barbara Pillot, auteure et Ghislaine Herbéra, auteure-illustratrice.

    Lecture par Barbara Pillot accompagnée de musique et la projection des personnages. 

    Les enfants pourront repartir avec un monstre de leur fabrication à partir d’éléments dessinés par Ghislaine Herbéra.

    Modernités : photographie brésilienne (1940-1964)

    Jeudi 28 mai à 19h

    Présentation du livre catalogue publié par les éditions Chandeigne de l’exposition qui aura lieu à la Fondation Gulbenkian avec le fond de l’Instituto Moreira Sales (avec projection de photos).

    Modernités : photographie brésilienne (1940-1964) José Medeiro, Marcel Gautherot, Thomaz Farkas, Hans Gunter Flieg Débat avec Samuel Titan (Institut Moreira Salles), Elise Jasmin, historienne et commissaire d’exposition et Christine Barthe, responsable des collections photographiques au musée du quai Branly.