Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

29 juillet

la fête de la musique au musée du quai Branly

Jardin et Théâtre de Verdure
Jeudi 21 juin 2007, 16H30 et 18H
Gratuit
 

PARADE – CONCERT PAN’A PANAME STEELBAND

Dimitri Tolstoï


Dans la lignée du Carnaval Antillais est mise à l’honneur une forme musicale de la Caraïbe, le Steelband. Pour la fête de la musique, le musée du quai Branly choisit les percussions de l’ « orchestre d’acier » de la compagnie du Pan’a Paname Steelband pour une parade dans le jardin, puis un concert dans le Théâtre de Verdure. L’originalité de l’instrument du Steelband, fabriqué à partir d'un baril de pétrole, résume une originalité culturelle et identitaire d'un pays éclaté en deux îles très différentes. La République de Trinité-et-Tobago est un État formé de deux îles au large de l'Amérique du Sud (Venezuela). La composition ethnique rend complexe toute idée d'unité nationale fondée sur l'égalité des communautés. Symbole identitaire, le Steelband y joue un rôle fédérateur.

 

  • Directeur musical et arrangeur : Guillaume Kervel
  • Ténor Pan : Céline Fabre, Alain Richard, Susy Birgé, Adélaïde Dagnet
  • Pan Double second : Xavier Mertian, Rémy Zanon, Triple Guitar Pan : Claudie Donne
  • Double Guitar Pan : Emmanuel Judith
  • Triple Cello et direction : Alain Rouaud
  • Bass Pan : Emek Evci, Laurent Camuzat, Sébastien Lété
  • Percussions : Olivier Petitjean, Eric Genevois
  • Batterie : Jêrome Castry
  • Double tenor: Aurélie Helmlinger, Dimitri Tolstoï

 
Formé en 1993, Pan’a Paname, formation parisienne à 15 musiciens, décline un répertoire mêlant les couleurs tropicales, les « grooves machines », la musique classique ou l’improvisation jazz. Précurseur du style de Trinidad, Pan’a Paname a notamment collaboré avec Emmanuel Bex, la chanteuse Juliette, Olivier Ker Ourio, Rido Bayonne, Beethova Obas ou Raoul Barbosa...

La performance au quai Branly prévoit un répertoire à dominante SOCA, le prolongement moderne et plus « musclé » des calypsos chaloupés et sensuels caraïbéens. Le groupe déambule aussi en formation « around the neck », c’est à dire en paradant dans le jardins du musée.

A 16h30 et à 18h, les musiciens vont inviter le public à une parade dans le jardin, suivie d'un concert dans le Théâtre de Verdure.

 

Présentation des instruments et de leurs caractéristiques

Le steeldrum ou pan [prononcer : pane], poêle en anglais, est un tambour mélodique inventé vers 1930 dans les faubourgs populaires de Port of Spain, capitale de l’île de Trinidad (sud des Caraïbes). Les habitants découvrent à cette époque la possibilité de marteler le fond d’un baril de pétrole de 200 litres pour l’incurver et y sculpter des notes distinctes qui peuvent être accordées avec précision.

Il faut attendre la fin des années 1950 pour que l’évolution de l’instrument, décliné en plusieurs registres du grave à l’aigu, permette de grandes formations organisées comme nos orchestres classiques : les Steelbands. Le steeldrum se pratique à Trinidad en formations gigantesques de 80 à 120 musiciens pouvant jouer chacun sur 1 à 12 fûts; l’orchestre ainsi constitué s’appelle un steelband.


Informations complémentaires : www.panapaname.com
et http://svr1.cg971.fr/lameca/dossiers/calypso/index.html