Changer de langue :

25 juillet

Plâtre ou pas ?

Sculpture du visage du roi K'inich Janaab' Pakal (moulage), Maya des Basses Terres. Palenque, Mexique, Amérique © musée du quai Branly, photo Claude Germain - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Sculpture du visage du roi K'inich Janaab' Pakal (moulage), Maya des Basses Terres. Palenque, Mexique, Amérique © musée du quai Branly, photo Claude Germain

du mardi 13 novembre 2012 au dimanche 27 janvier 2013

  • Atelier Martine Aublet, mezzanine centrale
  • billet Collections ou billet jumelé

À propos de l'installation

Deuxième installation présentée dans le cadre de l'Atelier Martine Aublet, Plâtre ou pas ? s’intéresse à la question de la copie, à travers l’art du moulage, particulièrement dans les champs de l’ethnologie et de l’archéologie. 

Longtemps resté circonscrit au cadre de l’atelier, le moulage est une pratique ancienne, utilisée depuis l’Antiquité. D'abord outil, il a longuement été discrédité car éloigné de l’œuvre originale, considérée comme l'authentique expression artistique. Au XIXe siècle, son champ disciplinaire s'élargit : face à la demande scientifique, la production d’empreintes à titre documentaire et de diffusion se généralise.

Aujourd'hui, le regard porté sur ces copies à changé. Tout comme la photographie ethnographique est réévaluée au-delà de sa qualité documentaire, les moulages peuvent acquérir le statut d'œuvre à part entière. Témoignages matériels de sociétés et de civilisations lointaines, les moulages nous permettent d'en approfondir la connaissance. L’antagonisme entre authenticité et facticité n’est donc plus au centre du débat, face à ces objets dont la valeur documentaire devient considérable lorsqu'ils sont les seuls témoins d’un original aujourd’hui disparu.

En parallèle à l'installation, le musée du quai Branly et le musée des Monuments français, département patrimonial de la Cité de l’architecture et du patrimoine organisent le colloque Le moulage : pratiques historiques et regards contemporains les 14 et 15 novembre 2012.

 

Moulage de pendentif Hei tiki, plâtre peint en vert et rouge (original en jade). Nouvelle-Zélande, Océanie © musée du quai Branly, photo Claude Germain - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Moulage de pendentif Hei tiki, plâtre peint en vert et rouge (original en jade). Nouvelle-Zélande, Océanie © musée du quai Branly, photo Claude Germain
Modèle de tatouage de jambe, plâtre. Îles Marquises, Océanie © musée du quai Branly, photo Claude Germain - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Modèle de tatouage de jambe, plâtre. Îles Marquises, Océanie © musée du quai Branly, photo Claude Germain
Moulage, représentation anthropomorphe stylisée, plâtre pâtiné. Afrique © musée du quai Branly, photo Claude Germain - Cliquer pour agrandir, ouverture dans une nouvelle fenêtre
Moulage, représentation anthropomorphe stylisée, plâtre pâtiné. Afrique © musée du quai Branly, photo Claude Germain

Parcours de l'installation

L'installation rassemble près de 60 moulages de taille très variée, allant de reproductions d’objets minuscules - ornements, sceaux et statuettes - à de grands bas-reliefs ou sculptures grandeur nature. 

Les objets sont répartis dans huit vitrines selon les thématiques suivantes : La constitution des collections : héritage et accumulation ; La sculpture coloniale ; Répliquer des objets ; Répliquer des monuments ; Moulage : l’art de l’illusion ; Répliquer, échanger les chefs-d’œuvres ; Diffuser, étudier, sauvegarder ; Étrangetés et curiosités.

Enfin, trois programmes audiovisuels viennent compléter l'installation : un diaporama de photographies autour des artistes Paul Ducuing (1867-1949) et Gustave Hierholtz (1887-1956), en écho aux moulages de la période coloniale ; un programme consacré aux photographies de Désiré Charnay et aux moulages de grands sites mexicains ; des extraits de deux films de fiction, Somewhere de Sofia Coppola et Voyage en Italie de Roberto Rossellini où le moulage en plâtre et la prise d’empreinte sont mises en exergue.