Changer de langue :

24 avril

Apusombarakwa, Kowspi Marek
Apusombarakwa, Kowspi Marek
Mythe "Kumurr ", Soulève-les-montagnes Chiphowka Kowspi
Mythe "Kumurr ", Soulève-les-montagnes Chiphowka Kowspi
Mythe "Wanmaï", Puits de joie Agatoak Kowspi
Mythe "Wanmaï", Puits de joie Agatoak Kowspi

Rouge Kwoma

peintures mythiques de Nouvelle-Guinée

visuel affiche de l'exposition Rouge Kwoma
exposition Rouge Kwoma

14 octobre 2008 – 4 janvier 2009

galerie suspendue Est

billet "collections"

commissaires : Magali Melandri et Maxime Rovere

Cette exposition présente les peintures de trois artistes contemporains de Nouvelle-Guinée (province du Sépik oriental) : Kowspi Marek, Chiphowka Kowspi et Agatoak Kowspi.

A travers le mythe d’origine des Kwoma, l’exposition raconte comment les hommes sont sortis de terre grâce à un cochon qui revenait couvert de rouge.

Le visiteur découvre ainsi le mythe comme une manière de comprendre le monde. Conçue en collaboration avec les artistes et les communautés kwoma, cette exposition marque l’affirmation du devenir contemporain de cette culture.

publications :

le catalogue Rouge Kwoma - coédition Réunion des Musées natioanux et musée du quai Branly

les artistes

Cette exposition a pour origine la volonté de Kowspi Marek de faire connaître les mythes et la culture kwoma. A partir de 2003, l’accueil fait en France à ses peintures leur donna le statut d’œuvres plastiques indépendantes, susceptibles d’être exposées comme telles. Par là, Kowspi et ses fils eurent le sentiment d’être reconnus comme djumbama, étymologiquement « homme de style » (artiste), tenu en haute estime chez les Kwoma .

Kowspi Raymond Marek

Né en 1956 à Bangus, fils aîné de Marek Klapuach, chef séculier de Washkuk, Kowspi vend à partir de 1971 ses premières créations : peintures sur pétioles, sculptures sur bois. En 1996, il reçoit de l’Université de Stanford (Californie) le titre de Master of Fine Arts. En 2002, il donne l’impulsion au projet qui l’engage, avec ses fils, dans l’art contemporain.

Chiphowka Robin Kowspi

Né en 1974 à Telum, fils aîné de Kowspi, Chiphowka a réalisé en 1999 une statue de la figure mythologique Kumurr acquise par l’Américain Ran Perry. Homme de village n’ayant jamais visité de grande ville, il se consacre depuis 2002 à la peinture. Sa maîtrise quasi immédiate de la technique de l’acrylique sur papier et sur toile l’a fait considérer par son père comme le meilleur peintre kwoma de tous les temps.

Agatoak Roni Kowspi

Né en 1977 à Ambunti, second fils de Kowspi, Agatoak n’avait jamais réalisé d’œuvres d’art avant 2002. Ayant fait à Lae l’expérience de la vie urbaine (1996-1998), il mène depuis son retour à Ambunti une recherche picturale où l’on ressent fortement l’empreinte de la modernité.

les commissaires

Maxime Rovere

Né en 1977, Maxime Rovere est philosophe ; il accompagne depuis 2002 le projet artistique de Kowspi Marek et de ses fils. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure et de l’Ecole du Louvre, agrégé et docteur en philosophie, spécialiste de Spinoza, il a enseigné quatre ans à l’ENS-LSH (Lyon). Intimement engagé auprès des Kwoma, il a sur place des responsabilités claniques.

Magali Mélandri

Magali Mélandri est chargée des collections Océanie au musée du quai Branly. Ancienne élève de l’Ecole du Louvre, Paris I (archéologie de l’Océanie) et de l’EHESS, elle enseigne l’histoire des Arts et des Cultures du Pacifique à l’Ecole du Louvre. Depuis 2000, elle a participé à plusieurs expositions autour de l’art aborigène d’Australie, des étoffes d’écorce de Polynésie et des reliques d’Océanie.

logo Radio Classique

l'exposition est en partenariat avec :