Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

31 octobre

cycle les voies de la révolte

© Manuel Santos Maia

cinéma, images et révolutions dans les années 1960-1970

débat et projections

  • vendredi 17 et samedi 18 juin 2011 (présentations, débats et projections) de 9h30 à 19h30
  • salle de Cinéma et salon Jacques Kerchache

Dans son livre Les Bannières de la révolte. Anarchisme, littérature et imaginaire anticolonial (Paris, La Découverte, 2005), l’historien anglais Benedict Anderson dresse le portrait d’une planète en ébullition, ébranlée à la fin du XIXe siècle par une série de mouvements anti-impérialistes et nationalistes. L’étonnante circulation d’idées nourrissant cette véritable mondialisation sert ici d’exergue à l’exploration d’un autre moment clé dans la longue histoire des combats politiques : les luttes de libération et les révolutions qui ont reconfiguré le monde dans les années 1960-1970. Initiative conjointe du Centre d’art et de recherche Bétonsalon, du Centre de recherche en esthétique du cinéma et des images (CRECI) de l’Université de Paris III – Sorbonne Nouvelle et du salon de lecture Jacques Kerchache du musée du quai Branly, les journées d’étude Les voies de la révolte : cinéma, images et révolutions dans les années 1960-1970 se proposent de réunir un ensemble d’intervenants (chercheurs, artistes et cinéastes) autour de ces questions. Prenant la forme de projections, de présentations et de débats, ces deux journées complémentaires – l’une conçue autour d’un numéro spécial de la revue Third Text consacrée à l’image militante et dirigé par Kodwo Eshun et Ros Gray (Goldsmiths College, Londres), l’autre organisée par Teresa Castro (Musée du Quai Branly / Paris III) autour des cinématographies des Afriques lusophones – explorent globalement les rapports entre les cinémas des mouvements de libération. La projection du film de Ruy Guerra, Mueda, Mémoire et Massacre (1979), le mercredi 15 juin au Studio des Ursulines (avec la collaboration de l’association Olho Aberto) inaugure symboliquement l’évènement.      

en présence de

Mathieu Kleyebe Abonnenc, Nicole Brenez, Jonathan Buchsbaum, Teresa Castro, José Filipe Costa, Margaret Dickinson, Kodwo Eshun, Elisabete Fernandes, Ros Gray, Olivier Hadouchi, François Lecointe, Sarah Maldoror, Lúcia Ramos Monteiro, Raquel Schefer, Catarina Simão et Cédric Vincent.

informations pratiques

ouvert au public sans inscription préalable. Les journées se dérouleront en anglais et en français.  Réservation conseillée à : info(at)betonsalon.net

 

ouvrir et télécharger le programme les voies de la révolte