Le 02 févr. 2018

Le Golem

Par Tobie Nathan

Nous l’inventons chaque jour, le futur, qui par la rêverie, qui par l’écriture. Retour sur la fin des temps ou les robots, les extraterrestres et le Golem rabbinique.

Tobie Nathan

Né au Caire en 1948, Tobie Nathan est le principal théoricien et promoteur de l’ethnopsychiatrie contemporaine. Élève de Georges Devereux, il a créé la première consultation d’ethnopsychiatrie en France, en 1979, dans le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Avicenne à Bobigny, consultation dont les principes ont été adaptés en France et à l’étranger. Il a fondé en 1993 le Centre Georges Devereux, Centre universitaire d’aide psychologique aux familles migrantes, au sein de l’UFR de Psychologie de l’Université Paris 8, centre qu’il a dirigé de 1993 à 1999.

Directeur du Bureau de l’Agence Universitaire de la Francophonie pour l’Afrique des Grands Lacs, à Bujumbura (Burundi) entre 2003 et 2004, il a également été Conseiller culturel en Israël et en Guinée Conakry. Tobie Nathan est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages dont : Nous ne sommes pas seuls au monde (Les Empêcheurs de penser en rond, 2001), Le divan et le grigri, avec Catherine Clément (Odile Jacob, 2002), La Nouvelle Interprétation des rêves (Odile Jacob, 2011), ainsi que des romans (Saraka Bô, 613, Serial Eater, Mon patient Sigmund Freud, Qui a tué Arlozoroff, Les nuits de Patience). Il a récemment publié Ethno roman (Grasset), prix Femina de l’essai 2012, Philtre d’amour (2013), L’Étranger. Ou le pari de l’autre (Autrement, 2014) et en 2015, Quand les dieux sont en guerre (La Découverte) et Ce pays qui te ressemble (Stock).

 

Le Golem

Popularisée aux XIXè et XXè siècles par la littérature et le cinéma, la figure du Golem est issue de la culture et du folklore juif. On retrouve le terme golem dans le Livre des Psaumes et dans le Talmud où il désigne un « être inachevé » ou un « état de la matière brute ». A partir des textes, théologiens et kabbalistes s’interrogeront au Moyen-Âge sur la possibilité de donner vie à un être artificiel et sur les conséquences d’un tel acte. Au XVIè siècle, la réflexion laissera place à la légende, celle du Golem de Prague. A cette époque le rabbin Yehoudah Loew aurait donné vie à un colosse d’argile afin de protéger la population juive de la ville, son Golem aurait fini par échapper à tout contrôle avant de se retourner contre ses propres créateurs.


A la fois source de fascination et d’angoisse, la légende du Golem ouvre ainsi la voie à de multiples réflexions sur le futur. A l’heure où nous projetons notre avenir à l’aune des innovations technologiques et de l’intelligence artificielle, quelle relecture proposer de ce mythe ancien ?

  • Categorie : L’invention du futur
  • Lieu :   Théâtre Claude Lévi-Strauss
  • Dates :
    Le vendredi 02 février 2018 de 18:30 à 20:00
  • Accessibilité :
    • Handicap auditif bim (T)
    • Handicap moteur
  • Public :   Handicap auditif (Boucle à induction magnétique), Handicap moteur, Tous publics
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)