Le 18 oct. 2017

8 et 9 Thermidor : l'enjeu économique de la chute de Robespierre

Par Jean-Claude Milner

Le cycle des Grandes Révoltes est heureusement interminable, tant la révolte est permanente. Cette année, Marcel Duchamp, Richard Wagner pour évoquer les avant-gardes ; et la marche des droits civiques aux USA, rappel qui ne peut pas faire de mal.

Né en 1941, Jean-Claude Milner est linguiste, philosophe et essayiste. Ses intérêts s’étendent de la linguistique à la philosophie politique et à l’analyse sociale.
Après des études en classes préparatoires littéraires au lycée Henri-IV, il entre à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm en 1960, où il suit l’enseignement de Louis Althusser. Il a également effectué une partie de ses études aux États-Unis, se formant à la linguistique chomskienne au Massachusetts Institute of Technology. Professeur de linguistique à l’Université Paris-7 Diderot, il a également participé aux travaux de l’École freudienne de Paris. Il a été directeur du Collège international de philosophie de 1998 à 2001.

Jean-Claude Milner a par ailleurs fondé et dirigé la collection « Philia », aux Éditions Verdier, de 1999 à 2004. Son œuvre explore les zones d’ombre de la pensée politique occidentale, avec des ouvrages comme Les Penchants meurtriers de l’Europe démocratique (Verdier, 2003) ou Pour une politique des êtres parlants (Verdier, 2011). En mai 2014, il publie Harry Potter. À l’école des sciences morales et politiques (PUF), dans lequel il analyse la série Harry Potter du point de vue des conceptions morales et politiques qui y sont implicites, où le monde de la magie permet de comprendre la société capitaliste actuelle.


  • Categorie : Les Grandes Révoltes
  • Durée :  01:30
  • Lieu :   Théâtre Claude Lévi-Strauss
  • Dates :
    Le mercredi 18 octobre 2017 de 18:30 à 20:00
  • Accessibilité :
    • Handicap auditif bim (T)
    • Handicap moteur
  • Public :   Tous publics
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)