Le 14 oct. 2017

Planas. Testimonio de un etnocido

Panorama du cinéma colombien 2017

Projection du documentaire de Marta Rodriguez et de Jorge Silva, à l'occasion du 5e Panorama du cinéma colombien, de l'année France-Colombie 2017 et des deux concerts de El Cholo Valderrama au théâtre Claude Lévi-Strauss.

En partenariat avec l’association Le Chien qui Aboie dans le cadre de la 5e édition du Panorama du cinéma colombien et de l’année France-Colombie 2017

À Planas, dans les plaines orientales colombiennes de Vichada, furent massacrés de nombreux indiens Guahibo, causant un scandale national sur le problème indigène en Colombie.

A l'instar d'autres communautés de la même région ou d'autres zones de la Colombie, les Guahibo subissent des persécutions et des menaces systématiques au cours des années 1960, afin qu'ils abandonnent leurs terres. Pour pallier cette situation, certains indiens participent à la création d'une coopérative de création agricole sous l'égide d'un "non-indien" nommé Rafael Jaramillo Ulloa. Cette coopérative facilite les prêts destinés à la production agricole, organise la distribution à l'intérieur de la communauté des produits de son travail, et met en place des programmes d'éducation et de santé.
L'ensemble de ces activités contribuent à l'amélioration de la vie de Guahibo et ne sont pas appréciées par les colons, propriétaires fonciers qui ne peuvent plus tirer profit des indiens. Ces derniers mettent en place des opérations de harcèlement et persécution contre les membres de la coopérative, qui doit finalement fermer ses portes devant tant de pression. Jaramillo Ulloa décide alors de prendre les armes et de former une guérilla indienne d'auto-défense qui sera fortement réprimandée par les militaires et la police.

Dans l'histoire du cinéma colombien, le film de Marta Rodriguez et Jorge Silva évoque pour la première fois la violence de la répression militaire et policière que subirent les indiens pendant les quelques mois de la révolte de Planas sous la forme de témoignages : celui du représentant d’une communauté, Isaías Gaitán, sa mère Cecilia Quintero, et son fils de treize ans Luis Alberto Quintero, torturé et emprisonné par l’armée.

Attention, certains propos de ce film sont susceptibles de heurter la sensibilité des spectateurs.

  • Categorie : Cinéma
    • Marta Rodriguez & Jorge Silva
    • 1970, Colombie (40 mn)
    • VOSTF
  • Durée :  00:40
  • Lieu :   Salle de cinéma
  • Dates :
    Le samedi 14 octobre 2017 de 17:30 à 18:15
  • Accessibilité :
    • Handicap auditif (sans T)
    • Handicap moteur
  • Public :   Handicap auditif, Handicap moteur, Tous publics
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)