07 avril 2018 22 avril 2018

Fantômes d’amour et de terreur

Vision d’un cinéma hanté

Une promenade hantée entre les cinémas asiatique et occidental servie par le programmateur Stéphane du Mesnildot dans le cadre de l’exposition Enfers et fantômes d’Asie.

Fantômes d'amour et de terreur, vision d'un cinéma hanté

En lien avec l’exposition Enfers et fantômes d’Asie, le musée du quai Branly Jacques-Chirac a confié à Stéphane du Mesnildot la programmation d’une trentaine de longs métrages. A travers des sous-thèmes - Fantômes d’amour, Enfants-fantômes, Justice de femmes, Maisons hantées, Femmes-chats ou Visions des enfers-, et des séances spéciales (nuit du vendredi 13, jeune public, après-midi adolescents), une promenade hantée entre les cinémas asiatique et occidental…

Programme complet à venir

"On pourrait suivre une chronologie classique et aller du spectre de La Falaise mystérieuse (Lewis Allen, 1944) se manifestant par une douce odeur de Jasmin, aux effroyables démons d’Insidious (2010) et Conjuring (2016) de James Wan On irait des revenants en kimono d’Histoire de fantômes japonais à la Sadako de Ring (Hideo Nakata, 1999) et ses cheveux de méduse. La femme-chat d’Edo trouverait une digne descendante en Selena Kyle la Catwoman de Tim Burton (Batman Returns, 1992). Mais on le sait bien, le temps n’est rien pour les spectres et il nous faut emprunter une autre voie, celle des sentiments, car ce sont eux qui reviennent hanter les vivants : le chagrin, les regrets, l’amertume, la solitude. C’est la voie des amours fantômes, des femmes assassinées réclamant justice, des enfants spectres se cherchant des familles humaines, des félines vengeresses…

Ces spectres hantent la gothic horror occidentale avec ses maisons  sinistres, chuintantes de plaintes lugubres, ses escaliers plongeant dans les ténèbres, ses corridors sans fin où errent, un chandelier à la main, des  jeunes femmes en robes blanches. Le frisson gothique on le ressentira devant les raffinés La Falaise mystérieuse, Les Autres (Alejandro Amenabar, 2001) et Au cœur de la nuit ,superbe film à sketch anglais de 1944. Les spectres du cinéma japonais viennent quant à eux des pièces de kabuki, des contes et des estampes. Cette origine picturale et dramatique explique pourquoi ils sont des virtuoses de l’apparition tétanisante. Ces masques de terreur, surgissent de derrière les paravents et flottent au-dessus des marais dans Histoire de fantômes japonais  (Nobuo Nakagawa, 1989) qui retracent le destin d’Oiwa trahie et défigurée par le samouraï dont elle est amoureuse. La femme des neiges (Kiki Sugino, 2016) prend quant à elle chair humaine par amour pour un jeune chasseur. Quant à la fillette noyée de Dark Water (Hideo Nakata, 2002), elle prend une jeune mère de famille dans ses sortilèges pour échapper à la solitude éternelle. Mais cette eau sombre ne coule pas qu’au Japon mais irrigue aussi la Venise hivernale et endeuillée de Ne vous retournez pas (1973) de Nicolas Roeg.

On ne réduira cependant pas les sentiments que portent les fantômes à leur seule dimension funeste. Le rire est bien présent. Japon, ce sont les malicieux et cruels yokaïs, dont les chasseurs doivent se garder des mauvais tours. A Hong Kong, des vampires sauteurs, mandarins à la face de zombie (Mr. Vampire, Ricky Lau, 1985), et des spectres voltigeurs (Histoires de fantômes chinois, Ching Siu-tung, 1987) sont les acteurs de comédies kung-fu, tout à la fois farceuses, raffinées et soucieuses des traditions.

Il faut bien le reconnaître, qu’ils soient asiatiques ou occidentaux, tragiques ou burlesques, éplorées ou farfelus, ces fantômes nous ressemblent beaucoup."

— Stéphane du Mesnildot

  • Categorie : Cycle de cinéma
  • Lieu :   Salle de cinéma
  • Dates :
    Du samedi 07 avril 2018 au dimanche 22 avril 2018 de 18:00 à 19:00
  • Accessibilité :
    • Handicap auditif (sans T)
    • Handicap moteur
  • Public :   Tous publics
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)

Autour de l'événement

Visites guidées, ateliers, concerts, etc.
toutes les activités organisées dans le cadre de l'événement

Autour de l'événement