Le 30 juin 2020

Les territoires des oiseaux

Ornithologie et anthropologie

Rencontre avec Vinciane Despret et Frédéric Keck à l’occasion de leurs publications "Habiter en oiseau" (Actes Sud, 2019) et" Les sentinelles des pandémies. Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine" (Zones sensibles, 2020)

A propos des livres  

Frédéric Keck Les Sentinelles des pandémies Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine Préface de Vinciane Despret. 240 p.

"La pandémie est l’un de ces événements catastrophiques qui suscitent une mobilisation mondiale. L’apparition d’un nouveau coronavirus en Chine, en décembre 2019, a confirmé le caractère cyclique des pandémies, après la « grippe espagnole » en 1918, la « grippe asiatique » en 1957, la « grippe de Hong Kong » en 1968, la fièvre hémorragique Ebola en 1976, le vih en 1981 ou encore le sras en 2003. Ces événements obligent les autorités de santé globale à maîtriser les risques pour affronter les conséquences sanitaires, morales, géopolitiques et économiques des crises pandémiques, dans un monde marqué par des transformations dramatiques dans l’urbanisation, l’élevage industriel, la déforestation et le changement climatique. Les sentinelles animales, placées sur la ligne de front des « guerres contre les virus », sont valorisées parce qu’elles détectent l’apparition des maladies infectieuses émergentes à travers des signaux d’alerte précoce. Les Sentinelles des pandémies repose sur une recherche ethnographique conduite à Hong Kong, Taïwan et Singapour, trois territoires situés aux frontières de la Chine et connectés au reste du monde. Cet ouvrage montre comment les « chasseurs de virus » et les responsables de la santé publique s’allient avec les vétérinaires et les observateurs d’oiseaux pour suivre les mutations des virus de grippe entre les oiseaux sauvages, les volailles domestiques et les humains. Par les méthodes de l’anthropologie sociale, il décrit la manière dont les techniques de préparation en vue d’une pandémie transforment les relations entre humains et non-humains dans le temps long de l’Anthropocène.»"

Vinciane Despret Habiter en oiseau (Actes Sud) Octobre, 2019 11.50 x 21.70 cm 224 pages

Qu’est-ce que serait un territoire du point de vue des animaux ? Vinciane Despret mène l’enquête auprès des ornithologues. Car ce qui l’intéresse surtout, c’est d’observer la naissance et le développement de l’intérêt que les scientifiques portent aux oiseaux. Où l’on voit alors que, plus on étudie les oiseaux, plus les choses se compliquent. De nouvelles manières de faire territoire apparaissent, bien plus complexes que les ornithologues ne pouvaient l’imaginer. Et si ces manières n’étaient que du spectacle, des parades dont personne n’est vraiment dupe ? Et si ce n’était qu’un jeu, pour “faire semblant” ? Et si l’on prêtait attention au fait que les territoires sont toujours collés les uns aux autres ? Ne seraient-ils pas, alors, une façon pour les oiseaux de continuer à vivre ensemble en étant autrement organisés ? Sous la plume de Vinciane Despret, oiseaux et ornithologues deviennent intensément vivants et extrêmement attachants. À l’issue de ce livre, on ne devrait plus considérer la notion de territoire comme allant de soi. Et l’on n’entendra peut-être plus de la même façon les oiseaux chanter."

  • Lieu :   Théâtre de verdure
  • Dates :
    Le mardi 30 juin 2020 de 17:00 à 18:30
  • Accessibilité :
    • Handicap moteur
  • Public :   Tous publics
  • Categorie : Les RDV du salon de lecture Jacques Kerchache
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)

Les territoires des oiseaux - Ornithologie et anthropologie
Rencontre avec Vinciane Despret et Frédéric Keck à l’occasion de leurs publications "Habiter en oiseau" (Actes Sud, 2019) et" Les sentinelles des pandémies. Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine" (Zones sensibles, 2020)

En images