Tables rondes dans le cadre de la publication du livre "bogoro" (Éditions Questions Théoriques, 2016).

« de 1996 à 2003, la république démocratique du congo (rdc) devient le théâtre d’un conflit international : plusieurs états voisins envahissent le pays puis, par milices interposées, se livrent une guerre pour le contrôle de territoires. l’instrumentalisation de milices locales réveille d’anciens conflits ethniques, qui connaissent alors de nouveaux pics de violence. dans la province orientale de l’ituri, l’armée ougandaise soutient la milice du groupe ethnique héma (l’upc, l’union des patriotes congolais). quand son soutien s’affaiblit, deux milices lendu (la frpi, la force de résistance patriotique de l’ituri, et le fni, le front des nationalistes intégrationnistes), attaquent le village de bogoro, le 24 février 2003, pour en expulser l’upc, avec l’appui du gouvernement de rdc. entre 2007 et 2014, la cour pénale internationale (cpi) poursuit les chefs de ces différentes milices pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. »

Prenant comme point de départ le livre bogoro, composé par Franck Leibovici et Julien Seroussi, relatant le procès le procureur contre Mathieu Ngudjolo et Germain Katanga, la journée « bogoro, une enquête » réunit des membres de la Cour pénale internationale (CPI) et des chercheurs en sciences sociales, sciences politiques, et sciences humaines. Les uns décriront les difficultés que la cpi a pu rencontrer durant l’enquête judiciaire et le procès, les autres, les difficultés liées à leur enquête de terrain.

Ensemble, à travers trois thèmes – le territoire, la parenté, les milices –, ils tenteront de voir comment une articulation d’outils issus du droit, des sciences sociales et de l’art peut éventuellement contribuer à un meilleur usage des instruments respectifs.

Avec les auteurs Franck Leibovici, poète et artiste, et Julien Seroussi, chercheur en sciences sociales et juriste, et avec Sarah Frioux- Salgas, responsable des archives au musée du quai Branly - Jacques Chirac.

Avec Elisabeth Claverie, anthropologue, CNRS, Dominique Malaquais, sciences politiques, IMAF, Paris, Pascal Plas, directeur de la Chaire d’excellence Gestion du conflit et de l’après-conflit (Fondation partenariale de l’Université de Limoges), Thierry Vircoulon, chercheur associé à l’Ifri, spécialiste de l’Afrique centrale, Christoph Vogel, chercheur et écrivain, University of Zurich’s Political Geography unit, et la présence exceptionnelle de membres de la CPI, Marianne Saracco, juriste aux Chambres de la CPI, Bruno Cotte, juge à la CPI de 2008 à 2014, Fidel Luvengika Nsita, représentant légal des victimes à la CPI, et Serge Sambou, enquêteur du bureau du Procureur à la CPI.

 

Programme de la journée

  • 11h Présentation de la journée par Franck Leibovici et Julien Seroussi
  • 11h30 Présentation des membres de la Cour Pénale Internationale
  • 12h15 Présentation des chercheurs
  • 13h Pause déjeuner
  • 14h30 1er thème (« cartes/territoire»)
  • 15h15 2e thème («état-civil/parenté»)
  • 16h Pause
  • 16h15 3e thème («milices/groupes armés : uniformes, moyens de communication, chaînes de commandement / fétiches »)
  • 17h Discussion collective
  • 18h Fin

Télécharger le dépliant (format .pdf, 516 ko)

  • Categorie : Actualité de l'édition et de la recherche
  • Lieu :   Salon de lecture Jacques Kerchache
  • Dates :
    Le samedi 02 décembre 2017 de 11:00 à 18:00
  • Accessibilité :
    • Handicap auditif bim (T)
    • Handicap moteur
  • Public :   Tous publics
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)

Le livre "bogoro"

  • © Éditions Questions Théoriques

© editions questions théoriques