Un cinéma "Séparé"

De la conquête d’un cinéma africain-américain indépendant à l’affirmation d’une "esthétique noire"

Rencontre et projections avec Daniel Soutif et Gilles Mouëllic.

Rencontre au salon de lecture

Vendredi 18 novembre à 19h

En réaction au triomphe du film The Birth of a Nation de D.W. Griffith (1915) adapté du roman raciste publié en 1905 The Clansman : An Historical Romance of the Ku Klux Klan, des sociétés de production de films dirigées par des Africains-Américains voient le jour dès la fin des années 1910. À partir de nombreux extraits de films, cette séance revient sur ce pan méconnu de l’histoire du cinéma américain, étroitement lié à l’affirmation d’une « esthétique noire ».

Avec Daniel Soutif et Gilles Mouëllic, professeur en études cinématographiques, auteur de « Great Black Cinema », in Jean-Baptiste Thoret (dir.), Sweet Sweetback’s Baadasssss Song, Paris, Arte Editions/Rouge Profond, 2004.

 

Projections en salle de cinéma

Samedi 19 novembre

  • 16h : présentation de la séance par Gilles Mouëllic
  • 16h15 : projection de Nothing but a man (Michael Roemer, 1964, 95 mn) VO non sous-titrée
  • 18h40 : projection de Killer of Sheep (Charles Burnett, 1979, 80 mn) VO sous-titrée

Dimanche 20 novembre

  • 15h : projection de Song of Freedom (James Elder Wills, 1936, 80 mn) VO sous-titrée
  • 16h35 : projection de Harlem Rides the Range (Richard C. Kahn, 1939, 56 mn) VO non sous-titrée

 

 

 

  • Lieu :   Salon de lecture Jacques Kerchache
  • Dates :
    Le vendredi 18 novembre 2016 de 19:00 à 20:30
    Au salon de lecture
    Le samedi 19 novembre 2016 de 16:00 à 18:00
    En salle de cinéma
    Le dimanche 20 novembre 2016 de 15:00 à 17:00
    En salle de cinéma
  • Accessibilité :
    • Handicap auditif bim (T)
    • Handicap moteur
  • Public :   Tous publics
  • Categorie : Zoom thématique
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)

  • Dans le cadre de :   The Color Line