Changer de langue :

31 octobre

Gradhiva n°14

n° 14 novembre 2011 : Carl Einstein et les primitivismes

À la fois intellectuel et activiste, théoricien de l’art de son temps et des cultures du lointain, romancier et historien, Carl Einstein joua un rôle décisif dans l'histoire des idées du XXe siècle, au croisement de l’ethnologie, de la psychanalyse et de la philosophie. Cet intellectuel allemand qui fut l’un des fondateurs de Documents, a passé plusieurs années de sa vie en France avant de s’engager dans la guerre d’Espagne. Le numéro que lui consacre la revue Gradhiva présente toutes les facettes de cette figure fascinante qui incarne les plus grandes ambitions et tourments intellectuels de son époque, proposant également plusieurs textes inédits de l’auteur sur l’art des avant-gardes, l’ethnologie ou la politique. Résolument international et interdisciplinaire, ce numéro de Gradhiva propose des regards nouveaux sur les constructions esthétiques d’Einstein, sur ses conceptions politiques, de la Grande Guerre jusqu’à la montée des fascismes, ainsi que sur ses expériences littéraires aujourd’hui encore méconnues.

acheter ce numéro en ligne (via le site de la RMN)

sommaire

Dossier : Carl Einstein et les primitivismes

Coordonné par Isabelle Kalinowski et Maria Stavrinak

Introduction
par Isabelle Kalinowski et Maria Stavrinaki

À la recherche de l’Afrique dans Negerplastik de Carl Einstein
par Z. S Strother

Apocalypse primitive. Une lecture politique de Negerplastik
par Maria Stavrinaki

Art, agentivité et collectivité
par Charles W. Haxthausen

Les trois moments de Carl Einstein
par Isabelle Kalinowski

Microcosme et macrocosme, entre l’académie et l’avant-garde.
Notes sur la correspondance éditoriale de Carl Einstein (Documents) et Fritz Saxl (bibliothèque Warburg)
par Spyros Papapetros

Georges Braque et l’anthropologie de l’image onirique de Carl Einstein
par Joyce Cheng

Un ensevelissement sous les feuilles : Bebuquin II, l’autobiographie de Carl Einstein
par Devin Fore

Textes inédits de Carl Einstein

traduits par Isabelle Kalinowski

Sur l’art primitif, 1919

La statuaire des mers du Sud, 1926
introduit par Philippe Peltier

Art exotique. Exposition à la galerie du Théâtre Pigalle à Paris, 1930

Le Cavalier bleu, 1931
introduit par Maria Stavrinaki

L’art des nomades d’Asie centrale. Sur l’exposition de la galerie de La Nouvelle Revue française, 1931

Exposition de statuettes de bronze antiques antérieures à notre ère (art hittite, étrusque, égyptien, grec), 1933

La colonne Durruti, 1936

Chronique scientifique
Comptes rendus

Baptiste Buob, La Dinanderie de Fès. Un artisanat traditionnel dans les temps modernes. Une anthropologie des techniques par le film et le texte,
par Jean-Charles Depaule

Sophie Leclercq, La Rançon du colonialisme. Les surréalistes face aux mythes de la France coloniale (1919-1962), par Vincent Debaene

Mario Rispoli et Jean-Charles Depaule, Italien du Caire, Une autobiographie, par Giordana Charuty

Romain Simenel, L’origine est aux frontières. Les Aït Ba‛amran, un exil en terre d’arganiers (Sud Maroc), par Matthew Carey

Gérard Toffin, La Fête-Spectacle. Théâtre et rite au Népal, par David N. Gellner

Zamân. Textes, images et documents (n° 3 et 4), par Jean-Charles Depaule

N°14 / 272 pages, 126 illustrations / Prix : 20 € / ISBN : 978-2-35744-046-3 / ISSN : 0764-8928