Changer de langue :

25 juillet

Gradhiva n°11

n°11 mai 2010 : Grands hommes vus d'en bas

L’iconographie officielle et ses usages populaires

dossier coordonné et présenté par Julien Bonhomme et Nicolas Jaoul

Ce dossier propose d’aborder les images des grands hommes sous une perspective inédite. Par contraste avec les analyses déjà nombreuses consacrées à l’iconographie officielle, il s’agit de décaler le regard pour examiner comment la figure des hommes d’État fait l’objet d’appropriations qui échappent au registre de l’officiel tout en prenant appui sur lui. Ce changement de perspective permet de saisir les grands hommes non plus « par le haut », tels qu’ils se donnent à voir dans leur grandeur officielle, mais « par le bas », du point de vue des acteurs subordonnés. Ces usages populaires des icônes politiques impliquent un jeu souvent ambigu avec le monde officiel. Selon les cas, il pourra s’agir de capter, de cannibaliser, de moquer, d’accommoder ou d’apprivoiser le pouvoir à travers ses effigies. Les usages populaires de la figure du grand homme constituent en définitive des actes d’invention qui ne laissent pas indemne le modèle officiel.

acheter ce numéro en ligne (vers le site de la RMN, nouvelle fenêtre)

SOMMAIRE

DOSSIER : GRANDS HOMMES VUS D’EN BAS

  • Julien Bonhomme et Nicolas Jaoul, Grands hommes vus d’en bas. L’iconographie officielle et ses usages populaires
  • Nicolas Jaoul, Les statues d’Ambedkar en Inde. Répliques artisanales d’un monument et usages subalternes de l’officialité
  • Emmanuel Grimaud, Grande âme cherche corps sur mesure. Des animas en général et du sosie de Gandhi en particulier 
  • Julien Bonhomme, Masque Chirac et danse de Gaulle. Images rituelles du Blanc au Gabon
  •  Nicolas Menut, Les vérités contrariées du totem Lincoln
  • Béatrice Fraenkel, L’affiche Hope. Portrait d’Obama comme Géant et comme virus
  • Frédéric Maguet, Le portrait de Che Guevara. Comment la parole vient à l’icône

 ETUDES ET ESSAIS

  • Nathalie Heinich, La construction d’un regard collectif : le cas de l’Inventaire du patrimoine
  • Pascal Mongne, Du Golgotha au tzompantli. Les crânes « aztèques » en cristal de roche
  • Andrea Pegoraro, Le Mokomokai du Musée ethnographique Juan B. Ambrosetti (1910-2004)
  • Anne-Solène Rolland et Fabienne de Pierrebourg, Une vie de terrain au Mexique : les collections Stresser-Péan au musée du quai Branly 

CHRONIQUES SCIENTIFIQUES ET COMPTES-RENDUS

Notes critiques

Olivier Allard, Objets, personnes, esprits. Alfred Gell, L’Art et ses agents. Une théorie anthropologique. Bruxelles, Les presses du réel, 2009

Paz Núñez-Regueiro et André Delpuech, Exposition « Giinaquq : Comme un visage. Masques d’Alaska ». Château-musée de Boulogne-sur-Mer, Pas-de-Calais (27 juin-7 décembre 2009)

Comptes-rendus

Emmanuelle Godeau, L’Esprit de corps. Sexe et mort dans la formation des internes en médecine, par Julien Bonhomme

Emmanuel Grimaud, Dieux & Robots. Les théâtres d’automates divins de Bombay, par Julien Bonhomme

Brigitte Derlon et Monique Jeudy-Ballini, La Passion de l’art primitif. Enquête sur les collectionneurs, par Nathalie Heinich

Christian Béthune, Le jazz et l'Occident. Culture afro-américaine et philosophie, par Pierre Carsalade

Carlo Severi, Le Principe de la chimère: une anthropologie de la mémoire, par Stéphanie Leclerc-Caffarel

Christine Laurière, Paul Rivet, le savant et le politique, par Nélia Dias

Frédéric Saumade, Maçatl. Les transformations mexicaines des jeux taurins, par Jean-Baptiste Maudet

Jeanne Favret-Saada, Désorceler, par Arnaud Esquerre

DESCRIPTIF

  • 240 pages au format 20 x 27 cm
  • 108 illustrations
  • 978 2 35744 025 8
  • 20 €