Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

26 octobre

Stoll Emilie (2013-2014)

Identité

Nom : Stoll
Prénom : Emilie

Doctorante à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, Religions et Systèmes de Pensée
Boursière du Musée du Quai Branly (2013-2014)
Emilie.stoll(a)quaibranly.fr
em_di_sto(a)yahoo.com

Domaine de recherche

Amazonie brésilienne
Anthropologie sociale et religieuse, Pajelança cabocla, conflits sorcellaires, conflits fonciers et territoriaux, dynamiques identitaires

Formation

Depuis 2010/2011 : Doctorante en Anthropologie à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, en cotutelle avec l’Université Fédérale du Pará, Brésil. Codirection : Patrick Menget (EPHE-IRIS) et Roberto Araújo (MCT/INPE-UFPa)

2007 : Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg

Experience de recherche

2010 : VCI à Belém (Brésil) à l’Institut de Recherches pour le Développement, UMR PALOC

2011-2013 : Chercheuse boursière CNPq dans le programme GEOMA II (CNPq/ MCT-INPE), projet « Modelagem de arranjos institucionais e mudanças do uso da terra em múltiplas escalas » (coord. Roberto Araújo)

2013–2017 : Membre du projet FABRIQ’AM (ANR/ CERMA-MONDESAM, EREA-LESC) « La fabrique des ‘patrimoines’ : mémoires, savoirs et politique en Amérique indienne aujourd’hui » (coord. Anath Ariel de Vidas, Valentina Vapnarsky)

Projet de recherche

« Andrelino a mangé mon fils mais il va me le payer ! »
Récits d’ensorcelés comme balises topographiques pour une élaboration du paysage et des conflits fonciers entre les Ribeirinhos du bas-Tapajós (Amazonie brésilienne)

On était le 13 mai 2012, jour chômé au Brésil en hommage à l’abolition de l’esclavage mais également jour de la fête de Notre Dame de Fátima, la sainte patronne de ce petit village riverain d'Amazonie brésilienne. Une partie des villageois a récemment entamé un processus d’ethnogenèse, revendiquant une identité indigène en vertu d’une filiation possible avec les Indiens qui peuplaient les réductions jésuites de la région au XVIIIè siècle. Or, paradoxalement, l’un des symboles affiché de leur indianité réside dans la mise en scène de cette fête religieuse clôturée par un rituel local – la « Farce des Nègres » (Brincadeira dos Pretos) – qui met en scène une famille burlesque de Noirs. Pour l’occasion, parents et amis viennent de loin pour participer. Après l’office religieux, la soeur d'une résidente qui avait fait le déplacement pour l'occasion depuis une communauté de l'amont, me raconta l’histoire de sa famille qui, après avoir été ensorcelée à plusieurs reprises, avait fini par quitter définitivement la terre natale du mari où elle résidait jusqu’alors : « Ils ont jeté [un sort] sur le toit de notre maison, je me suis presque battue avec la sœur de mon mari, nous sommes partis » conclut-elle. Dans une dispute entre un frère et sa sœur, une fois de plus, la sorcellerie avait eu le dernier mot.
L’étude proposée se déroule auprès de populations rurales métisses, dans le bas-Amazone. Je me propose d’analyser comment les nombreuses et récurrentes accusations de sorcellerie font corps avec l’organisation sociale et politique de ces populations et notamment avec les schèmes de perception locaux du territoire, du paysage et de leur identité dans l’espace régional.

Publications

2009. Terres indiennes et politique indigéniste au Brésil : des territoires à la carte, Paris, L’Harmattan, 2009.

2013. STOLL, E. & FOLHES, R. T., « Frères ennemis: la participation à l’épreuve des factions », Cahiers des Amériques Latines, 72-73, p. 141-160. URL : http://cal.revues.org/2861?lang=fr


Annales de Congrès :

2013. « ‘Preto velho de Salambé, cachimbo na boca, chinelo no pé’ : a Brincadeira dos Pretos do baixo-Tapajós (Amazônia brasileira) », Anais de la X Reunión de Antropología del Mercosur, GT 66 – Rituales: transformaciones cosmológicas y socio-históricas, Córdoba, Argentine, 10-14 juillet 2013.

2013. « Brincadeira dos Pretos do baixo-Tapajós: a trajetória singular de um ritual entre tradição e patrimonialização », Anais da IV Reunião Equatorial de Antropologia / XIII Reunião de Antropólogos do Norte e Nordeste, GT 45 – Manifestações culturais, Arte e Antropologia, Fortaleza, Brésil, 04-07 août 2013.