Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

31 octobre

Joffrey Becker (2014-2015)

Identité

Joffrey BECKER
Chercheur post-doctorant, musée du quai Branly (2014-2015)
Membre de la plateforme de recherche Artmap
Courriel : joffrey.becker(at)free.fr
Site internet : http://joffrey.becker.free.fr

Domaine de recherche

Corps – Sciences et techniques – Arts et mémoire – Interactions humain-machine – Biomimétisme – Arts robotiques

Formation

  • 2013 – Doctorat en anthropologie sociale et ethnologie (EHESS – LAS) : Humanoïdes, Enquête sur les transformations du corps et des machines, sous la direction de Carlo Severi
  • 2011 – Master d'expérimentation en arts et politique (IEP Paris)
  • 2008 – Maîtrise en sciences religieuses (UPV-M)
  • 2007 – Master en anthropologie sociale et ethnologie (EHESS)

Projet de recherche (2014-2015)

La question de nos relations envers les nouvelles technologies inquiète. En cherchant à étendre artificiellement notre capacité d'action, et en entretenant ainsi une relation toujours plus étroite avec des machines de toutes sortes, une forme de déshumanisation se laisse anticiper, qui contraste avec une pensée moderne du corps, lentement constituée par référence à l'activité mécanique. Cette relation paradoxale entre la recherche d'un au-delà de l'expérience naturelle du corps et une altérité radicale constitue en réalité une véritable fabrique de l'identité. Elle fonde un jeu avec l'image du corps et ses limites que l'on retrouve, selon des modalités toutefois particulières, dans bien des sociétés humaines. Quelles sont les conditions de ce jeu avec l'image du corps ?
J'ai cherché à étudier cette question au présent. Partant de la danse pour envisager les manières dont les représentations du corps-machine investissent le champ du symbolisme et de la performance, je me suis intéressé à la façon dont sont construites les images d'un corps mécanisé à la fois d'un point de vue technique mais aussi du point de vue de leur réception. Entre procédures et processus, mécanisation du corps humain et humanisation des robots, cette approche m'a conduit à progressivement donner aux méthodes des sciences sociales une orientation plus expérimentale, et ainsi, à considérer l'esthétique particulière dont l'interaction humain-machine permet l'institution. Ces représentations, et l'anthropomorphisme qui les caractérise, renouvellent en réalité tout un ensemble de questions relevant traditionnellement du domaine d'étude des arts. Paradoxe du comédien, ambivalence du mimétisme, théâtralités de l'effet, les relations qui s'instaurent à divers degrés dans la constitution de l'œuvre permettent également une réflexivité caractéristique de la performance, dont on retrouve la trace dans les interactions avec les humanoïdes, en situation expérimentale ou de jeu. Les relations envers les humanoïdes sont ainsi plus complexes que ne l'imaginent les roboticiens. Et l'on peut se demander selon quelles modalités précises les machines nous engagent avec elles dans des relations qui mettent en jeu la mémoire de relations antérieures.
Il s'agit, lors de cette recherche post-doctorale, d'apporter un éclairage empirique et d'examiner sous un nouveau jour les rapports complexes qui se tissent autour des machines. Pour ce faire, je propose de revenir sur une expérience débutée en 2012 et qui s'inscrit dans un projet de recherche réunissant robotique et anthropologie avec le soutien du musée du quai Branly. Cette expérience, qui met en présence un robot nommé Berenson et les visiteurs du musée, a fait l'objet de nombreuses heures d'enregistrements filmés. Celles-ci n'ont, à l'heure actuelle, pas été analysées. L'étude proposée cherche dans un premier temps à décrire les procédures mises en œuvre par les roboticiens pour concevoir leur machine. Elle s'appuiera ensuite sur les documents enregistrés pendant la phase expérimentale. Cette étude participe d'une réflexion générale sur la place qu'occupent les technologies issues de la robotique dans nos sociétés, et plus particulièrement, sur les relations auxquelles ces dernières pourraient nous confronter dans les vingt-cinq prochaines années.

Publications

Ouvrages

  • à paraître, Humanoïdes, Expérimentations croisées entre arts et sciences, Paris, Presses Universitaires de Paris Ouest, Coll. L'événement Humain
  • 2012, co-écrit avec Simon Ripoll-Hurier, D/Écrire le contemporain #3, Danses de précision, Rouen – Le Havre, ESADHaR

Articles dans des revues à comité de lecture

  • 2014, à paraître, « Esthétiques réflexives, Quand les humains se regardent dans les yeux d'une machine », Cultures-Kairos, Métamorphoses digitales, Expérimentations esthétiques et construction du sensible dans l'interaction humain-machine
  • 2012 « Le corps humain et ses doubles, Sur les usages de la fiction dans les arts et la robotique », Gradhiva, n°15, Robots étrangement humains, pp. 102-119
  • 2012, « L'écologie prospective de la robotique », Tracés, n°22, Écologiques, Enquêtes sur les milieux humains, pp.125-137
  • 2011, « Récursions chimériques : De l'anthropomorphisme des robots autonomes à l'ambiguïté des relations envers l'image du corps humain », Gradhiva, n°13, Pièges à voir, Pièges à penser, pp. 112-129

Chapitres d'ouvrages collectifs

  • 2014, « Les dynamiques de l'attention », in E. Grangier, S. Léopold et F. Havegeer (éd), Link.Human/Robot, Paris, Van Dieren Éditeur
  • 2010, « Le robot-chimère : Ambiguïtés et continuité ontologiques chez les humanoïdes », in J. Gaillard et B. Andrieu (éd), Vers la fin du handicap ? Pratiques sportives, nouveaux enjeux, nouveaux territoires, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, pp. 543-557

Actes de colloques internationaux

  • 2009, co-écrit avec Jérôme Monceaux, Céline Boudier, et Alexandre Mazel, « Demonstration – First steps in emotional expression of the humanoid robot Nao », Proceedings of the International Conference on Multimodal Interfaces, ICMI 09 (Cambridge, Mass.), New-York, ACM Press, pp. 343-346
  • 2009, co-écrit avec Jérôme Monceaux, Céline Boudier, et Alexandre Mazel, « Démonstration : Premiers pas dans l'expression d'émotions par le robot Nao », ACM International Conference Proceedings Series, 21e Conférence francophone sur l'interaction Homme-Machine, IHM 09, Grenoble, ACM Press, pp. 235-236

Documents audiovisuels

  • 2012, co-réalisé avec Denis Vidal, Berenson, Un robot au musée, Artmap, 15mn
  • 2011, co-réalisé avec Aurélien, Gamboni, Filipe Pais, Simon Ripoll-Hurier, Éléonore Saintagnan, et Sandrine Teixido, 2011, COP RW, Film d'ouverture, Speap, 6mn, [en ligne] URL : http://vimeo.com/29673404
  • 2009, We the robots, MobilOhm, 15mn