Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

26 juillet

Flety Laura (2011-2012)

Identité

Nom: FLETY
Prénom: Laura
Statut: Doctorante (Université Paris Ouest Nanterre)
Membre du LESC (Université Paris Ouest Nanterre)
Boursière au musée du quai Branly (2011-2012)
Adresse courriel: laura.flety(at)gmail.com

Domaine de recherche

- Amérique du Sud, Bolivie (La Paz)
- Anthropologie de la danse, esthétique du corps, multisensorialité
- Organisation sociale, rituel, interactions
- Culture aymara urbaine, fêtes andines

Formation

2007-2010 : Allocataire de recherche/monitorat (Université Paris Ouest Nanterre)
2006-2007 : Master 2 (Recherche) d’ethnologie (Université Paris Ouest Nanterre)
2004-2006 : Maîtrise d’ethnologie (Université Paris Ouest Nanterre)
2003-2004 : Licence d’ethnologie (Université Paris Ouest Nanterre)

Enseignement

Monitorat d’ethnologie (2007-2010, 64H annuel)
Département d’ethnologie et Département de géographie, Université Paris Ouest Nanterre :
TD : Introduction à l’ethnologie/Exercices ethnographiques/ Organisation sociale.
CM : Anthropologie et Géographie ; Anthropologie et développement.

Interventions ponctuelles (2009-2011)

2011, cours au Département d’ethnomusicologie, université Paris VIII, « Danse et réseaux urbains (Bolivie) » (M1, 2h)

2011, cours pour le Master EMAD, université Paris Ouest Nanterre La Défense, « Analyser le mouvement dansé. Problèmes méthodologiques » (M1, 4h)

2010, cours au Département d’ethnomusicologie, université Paris VIII, « Méthodologie pour une ethnologie du corps et de la danse » (M1, 2h)

2010, cours au Département d’ethnologie, université Paris Ouest Nanterre La Défense, séminaire américaniste, « Danses et Entradas de Bolivie » (M1, 2h)

2009, cours au Département d’ethnomusicologie, université Paris VIII, « Fêtes et danses urbaines en Bolivie » (L2/3, 3h), « Anthropologie de la danse » (M1, 3h)

2009, cours au Département d’anthropologie, université UMSA (La Paz, Bolivie), « Méthodologie en ethnologie de la danse » (M1, 2h)

Projet(s) de recherche

Thèse (en cours) sous la direction de Jacques Galinier.
La ville en mouvements. Danse, création esthétique et jeux identitaires chez les Aymaras urbains du quartier Gran Poder (La Paz, Bolivie).

Cette thèse porte sur les processus performatifs et codes esthétiques – costumes, sons, mouvements – élaborés lors d’un rituel urbain contemporain de la ville de la Paz (Bolivie), la fie sta de Jesús del Gran Poder. L’étude des danses et plus particulièrement la Morenada, forme musico-chorégraphique,  permet d’analyser un système de relations et de valeurs des Aymaras urbains, catégorie socioculturelle issue des vagues de migrations indiennes en ville. Comment une esthétique construite à partir d’événements du corps sert à fabriquer des types de relations spécifiques ? La mise en scène du collectif et d’une corporéité lourde et volumineuse doit être articulée à plusieurs aspects fondamentaux des pratiques quotidiennes et du système de représentation - toujours empreints de références indigènes aymara - de ce groupe social métis peu étudié. Ces aspects concernent la recherche constante et l’acquisition de prestige social, les modes d’exposition publique de la richesse, les logiques d’ « effort » économique et physique ainsi que de complexes dynamiques d’inclusion et d’exclusion sociale entre les danseurs. En outre, l’innovation esthétique reflète et crée simultanément un positionnement par rapport à des références qui apparaissent incontournables pour cette nouvelle population citadine. En puisant des matériaux sensibles dans divers univers culturels, les Aymaras urbains se définissent par rapport à un monde indigène puissant mais qui a largement été dévalorisé par la société nationale, ou encore par rapport à un monde urbain en pleine expansion associé à la réussite économique et à la modernité. Enfin, je souhaite montrer que les expressions chorégraphiques, levier d’un complexe jeu de statuts, rôles et postures intra et inter-générationnelles entre les participants, constituent un objet d’analyse privilégié pour saisir la texture d’un système social en pleine transformation.

Publications

Article
« Jeux du corps et jeux identitaires chez les Cholas de La Paz (Bolivie) » (à paraître en décembre 2011 dans Civilisations,  “les identités collectives en Amérique Latine”).

Acte de colloque (à paraître)
Actas del III Simposio Internacional de Corpus, Cuerpos y Folklore(s). Herencias y Performancias. Lima (Perú) : «La Morenada : danza de esfuerzo y poder (La Paz, Bolivia). »

Compte-rendu
2007 « Ethnographie d'une danse urbaine de Bolivie : les Sambos Caporales dans la fiesta de Guadalupe (Sucre) », Lazos n°8, Bulletin de liaison bolivianiste.