Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

22 octobre

Castro Teresa (2010-2011)

Identité

Nom : Castro
Prénom : Teresa
Statut : Post-doctorante au musée du quai Branly

Courriel : teresa.castro(at)quaibranly.fr

Expériences d’enseignement

2010-2011 : Chargée de cours à l’Université de Paris III – Sorbonne Nouvelle.

2009-2010 : A.T.E.R. en Cinéma et audiovisuel à l’Université de Paris III – Sorbonne Nouvelle.

2008-2009 : A.T.E.R. en Cinéma et audiovisuel à l’Université de Paris Est – Marne-la vallée.

2004-2006 : Chargée de cours à l’Université de Paris III – Sorbonne Nouvelle.

2002-2003 : Iconographe-documentaliste au Courtauld Institute of Art, Londres.

2002-2003 : Iconographe-documentaliste à la Central Slide Library, University of London.

Formation

2004-2008. Doctorat en Cinéma et études audiovisuelles, Université de Paris III-Sorbonne-Nouvelle.

2003-2004. D.E.A. en Cinéma et études audiovisuelles, Université de Paris III – Sorbonne Nouvelle.

1999-2001. MA in Digital Art History, Birkbeck College, London, UK. 

1994-1998. Licence / Maitrise en Histoire, spécialité Histoire de l’Art, Faculdade de Ciências Sociais e Humanas, Lisboa, Portugal.

Projet(s) de recherche

La photographie joue un rôle important dans la pratique anthropologique, la relation entre la discipline (telle qu’elle s’est constituée au XIXe siècle) et le médium photographique étant aujourd’hui bien connue. Marquée par le regard clinique de la médecine et la rigueur classificatrice des sciences humaines, les images produites par l’anthropologie du XIXe siècle participent de la construction d’un discours particulier sur la diversité humaine, tandis que la photographie d’objets se développe progressivement dans le cadre des pratiques muséales et scientifiques. L’ambition de ce projet est d’étudier l’évolution du discours anthropologique à travers les collections photographiques d’anthropologues, entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle et de poursuivre la recherche sur les atlas d’images du monde.

Si, à l’origine, la notion d’atlas concerne la géographie et la cartographie, elle s’est progressivement répandue vers d’autres zones de la connaissance et de la création, connaissant tout au long du XIXe siècle un épanouissement décisif. À partir de ce moment, elle comprend tous les recueils de « planches et documents graphiques joints à un ouvrage pour en faciliter l’intelligence ». Suivant le développement des techniques de reproduction graphique et la mise en place de nouvelles disciplines, les atlas à caractère scientifique, dont les atlas anthropologiques, se multiplient. Comme dans les recueils d’autrefois, la mise en ordre visuel de leurs éléments graphiques s’organise en vue de la transmission d’un certain savoir, rendant possible une forme de connaissance particulière. Si les enjeux de cette forme reposent sur sa dimension visuelle, l’atlas constitue, par ailleurs, une figure graphique autonome, sinon une technologie intellectuelle fondée sur la reproduction (photo-) graphique.

Publications

La pensée cartographique des images. Cinéma et culture visuelle, Lyon, Éditions Aléas, 2011.

Chapitres d’ouvrages, articles, critique (sélection) : 

« Les Archives de la Planète », dans Ch. Jacob (dir.), Les Lieux du savoir, vol. 2, Paris, Éd. Albin Michel, 2011, pp. 877-895.
http://lieuxdesavoir.hypotheses.org/

« Pittoresque et panoramiques : de l’archivage à l’arpentage », in Ch. Blümlinger et al. (dir.), Théorème. Théâtres de la Mémoire. Mouvement des images, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, pp. 20-27. 

« Mapping the city through film : from ‘Topophilia’ to Urban Mapscapes », in L. Roberts, R. Koeck (ed.), The City and the Moving Image, London, Palgrave Macmillan, 2010, pp. 144-155.
 http://www.palgrave.com/products/title.aspx?pid=394185

« Paysages, films, descriptions : autour de James Benning », in Ph. Dubois et al. (dir.) Extended Cinema. Le cinéma gagne du terrain, Pasian di Prato, Campanotto, 2010, pp. 399-404.

« Les atlas photographiques : un mécanisme de pensée commun à l’anthropologie et à l’histoire de l’art », dans Th. Dufrêne et A.-C. Taylor, Cannibalismes disciplinaires. Quand l’histoire de l’art et l’anthropologie se rencontrent, Paris, INHA / Musée du Quay Branly, 2010, pp. 227-244.
http://actesbranly.revues.org/290

« Cinema’s mapping impulse: questioning visual culture”, The Cartographic Journal. Cinematic Cartography Special Issue, vol. 46, nº1, 2009, pp. 9-15.     

« Le cinéma mis à nu : Mark Lewis au Grand Café », Art21, nº 20, novembre 2008 – janvier 2009, pp. 64-67.

« Les cartes vues à travers le cinéma », Revue TextImage, nº 2, été 2008 (en ligne : http://www.revue-textimage.com/03_cartes_plans/castro1.htm).

« Les Archives de la Planète ou les rythmes de l’Histoire », 1895. Revue de l’association française de recherche sur l’histoire du cinéma, nº 54, février 2008, pp. 57-78.

« Les Archives de la Planète: a cinematographic atlas », Jump Cut. A Review of Contemporary Media, nº48, hiver 2006 (http://www.ejumpcut.org/archive/jc48.2006/KahnAtlas/index.html).
Traduction française : « Les Archives de la Planète: un atlas cinématographique », Cinéma & Cie. International Film Studies Journal, nº8, octobre 2006, pp. 195-202.

Rédaction de notices biographiques pour le catalogue patrimonial cinéma du Centre Georges Pompidou : Yervant Gianikian et Angela Ricci-Lucchi ; Peter Hutton ; Mário Peixoto ; Michel Zumpf (à paraître en ligne).