Changer de langue :

31 juillet

Bourses des collections

Bourses d’étude pour la documentation des collections 2015-2016

Appel à candidatures

Le musée du quai Branly propose un programme de bourses d’étude pour la documentation de ses collections. Ces bourses visent à financer des enquêtes de terrain et /ou des travaux de documentation sur les collections de l’établissement, dédiées aux arts et civilisations d’Afrique, du Proche-Orient, d’Asie, d’Océanie et des Amériques.

Cinq bourses sont offertes pour l’année 2015-2016. L’une d’entre elles, la bourse du Cercle Lévi-Strauss, est financée par le Cercle Lévi-Strauss de la Société des Amis ; les quatre autres sont proposées respectivement par le département de l’enseignement et de la recherche et par le département du patrimoine et des collections. Le montant maximal de chacune de ces bourses est de 6000 euros.

Ce montant est destiné à couvrir, d’une part, les frais associés à l’enquête de terrain et/ou au travail d’archives nécessaires à la documentation des collections du musée du quai Branly et, d’autre part, le travail d’analyse et de rédaction nécessaire à la présentation et la mise en valeur des informations ainsi rassemblées. La recherche peut concerner une œuvre, une série d’objets ou d’images (estampes, photographies, etc.), une collection, des fonds d’archives (y compris sonores ou audiovisuelles) ou des ouvrages anciens. La concordance du projet du candidat avec les thématiques privilégiées à titre indicatif par le département du patrimoine et des collections est un critère apprécié :

Collection Afrique

  • 1 La collection africaine de l’ancien fonds du Musée des colonies
  • 2 Poteries domestiques : identification, classification, usages
  • 3 Vanneries d’Afrique centrale : identification, classification, usages
  • 4 Parures en alliage cuivreux d’Afrique de l’Ouest : identification, classification, usages
  • 5 Objets des cultures nomades d’Afrique sub-saharienne
  • 6 Premières collections africaines du musée de Marine du Louvre
  • 7 Matériaux recyclés dans les collections africaines

Collection Asie

  • 8 Significations et usages des manuscrits yi (Chine)
  • 9 Étude des peintures du théâtre nuo (Chine)
  • 10 Iconographie des bronzes de bastar (Inde)
  • 11 Cartes stellaires, iconographies du temps et de l’espace dans les collections d’Asie septentrionale du musée du quai Branly
  • 12 Les œuvres de l’artiste Okamoto Tarô dans les collections du musée du quai Branly

Collection Amériques

  • 13 Étude des vanneries amazoniennes des collections antérieures à 1850.
  • 14 Étude iconographique des décors des casse-tête gravés et des calebasses gravées et peintes des Guyanes (nécessité d'une compétence en dessin assisté par ordinateur).
  • 15 Étude des collections historiques des départements français des Amériques (Guadeloupe, Guyane, Martinique) présentées à l'exposition coloniale de 1931 : peintures, gravures, photographies...

Collection Océanie-Insulinde

  • 16 Les collections océaniennes du musée de Marine du Louvre.
  • 17 Les collectes océaniennes collectées par Dumont D’Urville (le choix d’une région/archipel précise est possible, hors îles Fidji).
  • 18 Les donateurs hollandais de la collection Insulinde du musée d’Ethnographie du Trocadéro, de 1879 à 1919.
  • 19 Les collections océaniennes constituées par les préhistoriens français (Vayson de Pradenne, Louis Vésigné)

Collections photographiques

  • 20 Les missionnaires photographes ou collecteurs de photographie
  • 21 Implantation et rayonnement des premiers studios photographiques en Asie, Indonésie, Océanie
  • 22 Transmissions des technologies photographiques de l’Europe vers les autres continents
  • 23 Diplomatie et photographie dans les premières années de la photographie

Fonds d’archives

  • 24 Étude du fonds de l’ethnomusicologue Geneviève Dournon, en lien avec les instruments de musique collectés lors de ses missions au Rajasthan, au Madhya Pradesh et en Uttar Pradesh (1960-1990) : documents d’archives, bandes magnétiques, films et photographies.

Ces bourses d’étude pour la documentation des collections sont attribuées sur appel international à candidatures. Les dossiers de candidature seront examinés par un comité scientifique composé de chercheurs et de conservateurs. Elles sont ouvertes aux chercheurs non statutaires et aux étudiants, à partir du niveau M2.

Peuvent se porter candidates les personnes justifiant d’une compétence reconnue dans le traitement et l’analyse de collections extra-européennes ou possédant une expérience significative dans les domaines de l’histoire de l’art, de l’ethnographie ou de l’archéologie. Ne peuvent pas se porter candidates les personnes ayant déjà bénéficié d’une bourse de recherche doctorale ou postdoctorale du musée. Les lauréats seront associés au musée le temps de leurs recherches. Ils bénéficieront des ressources de la médiathèque et/ou de la muséothèque pour la consultation des objets ainsi que du soutien du département du patrimoine et des collections et de celui de la recherche et de l’enseignement.

Attendus

Les attendus sont les suivants : en concertation avec les responsables de collection concernés, chaque lauréat devra contribuer à l’enrichissement des bases documentaires du musée sur le corpus étudié. Au terme de sa bourse, et dans un délai de trois mois, le lauréat devra remettre une note de recherche présentant les résultats de son travail pour une publication en ligne (en français ou en anglais) sur le site du musée.

Documents requis pour les lauréats étrangers (ressortissants hors UE)

  • Pour les candidats étrangers (ressortissants hors UE) et sous certaines conditions, un « visa scientifique » seul peut permettre d’exercer une activité de recherche en France sans qu’il soit nécessaire d’obtenir en sus une autorisation de travail, dès lors que le chercheur dispose d’une convention d’accueil conclue avec l’organisme qui l’accueille (la convention valant autorisation de travail en France).
  • Le musée du quai Branly peut délivrer de telles conventions d’accueil aux chercheurs étrangers, leur permettant de faire une demande de visa scientifique avant leur arrivée en France.

Il appartiendra toutefois aux lauréats de se renseigner au préalable auprès des autorités compétentes de leur pays d’origine sur les démarches appropriées au regard de leur situation personnelle puis, muni d’une convention d’accueil signée par le musée du quai Branly le cas échéant, de procéder ensuite eux-mêmes aux formalités administratives nécessaires à l’obtention du visa scientifique (dépôt d’une demande de visa auprès du Consulat de France du pays d’origine, etc.).

Montant et modalités de versement de l’allocation perçue par les lauréats

  • Lauréats-doctorants : 6000 euros net payables en une fois (par décision) sans charge, non soumise à l’impôt.
  • Autres lauréats (hors doctorants) : 6000 euros net payables en trois fois (60%- 30% - 10%) soumise à l’impôt. Le premier versement est conditionné par la remise d’un rapport incluant le programme de recherche et la définition précise du corpus d’étude ; les deux derniers versements étant conditionnés à la remise d’un rapport sur les recherches conduites dans le cadre du projet, puis à la remise d’une note de recherche publiable sur le site internet du musée du quai Branly.

Dossier de candidature

Le dossier de candidature devra comporter les pièces suivantes :

  • le formulaire de candidature, complété, daté et signé par le candidat
  • un curriculum vitae, comportant une liste des travaux et publications
  • un programme de recherche succinct (15 000 signes maximum) incluant un bref descriptif des recherches effectuées et une proposition de recherche dans laquelle le candidat s’attachera à préciser le sujet (définition du corpus, du fonds ou de la collection étudié, aire géoculturelle…), la nature des recherches envisagées (travail de terrain, documentation scientifique…), la méthodologie proposée et les enjeux scientifiques du projet
  • un calendrier prévisionnel précis des étapes du travail
  • une estimation des dépenses envisagées
  • une lettre de recommandation d’une personnalité scientifique reconnue. Celle-ci devra être adressée au musée, en marge du dossier du candidat.

Modalités d’envoi des dossiers de candidatures

Le dossier de candidature et la lettre de recommandation, qui seront envoyés séparément, devront obligatoirement faire l’objet d’un double envoi (1), avant le samedi 12 septembre 2015, à minuit :

  • par voie électronique à l’adresse bourses-collections(at)quaibranly.fr . L’ensemble des documents composant le dossier de candidature sera enregistré dans un seul fichier enregistré selon le modèle suivant : NOM DU CANDIDAT_Boursescoll_2015.pdf
  • par courrier postal (avec mention "Candidature Bourses Documentation des collections" portée sur l’enveloppe), à : 

Établissement public du musée du quai Branly
Département du patrimoine et des collections
222 rue de l’Université
75343 Paris cedex 07

Proclamation des résultats

Le nom des lauréats sera communiqué sur le site web du musée au cours de la première quinzaine du mois de décembre 2015.

(1) L’envoi par courrier postal est exigé parallèlement à l’envoi électronique pour des raisons d’ordre juridique et archivistique.