Accrochage "Bamoun royal cartoon" © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Cyril Zannettacci

Singuliers au pluriel

Singuliers au pluriel

Amadou-Mahtar M'Bou: La nuit étoilée ou l'intelligence africaine, Côte d'Ivoire, 1988, crayon et stylo à bille sur carton, 73.1998.27.76 © musée du quai Branly - Jacques Chirac

12 janvier – 27 mars 2017

 

En 1945, l’artiste français Jean Dubuffet rassemble sous le vocable d’art brut un ensemble de créations non-conventionnelles, jusque-là situées hors du champ de l’art.

Spontanéité et intuition incarnent pour lui l’essence du geste créateur, écartant de facto la formation artistique et échappant à tout conditionnement culturel. Le champ a depuis été ouvert à d’autres formes d’expressions non académiques, notamment sous le terme d’art outsider introduit en 1972 par Roger Cardinal. Bien qu’attentif aux productions extra-européennes, Dubuffet a considéré qu’un œil occidental ne pouvait mesurer le décalage entre la norme et l’anticonformisme dans une autre culture. Pourtant, plusieurs travaux d’artistes extra-occidentaux ont fasciné un public européen, incarnant une impulsion créatrice que Dubuffet avait mise en avant dans sa définition de l’art brut.

Nombre des œuvres sur papier réunies ici ont été réalisées par des autodidactes, comme les gouaches colorées signées de l’Algérienne Fatima Baya. Toutes les productions présentées ne sont toutefois pas exemptes d’influences culturelles. Certaines sont nées de contacts interculturels, comme lorsque le missionnaire et ethnographe Patrick O’Reilly demande en 1935 aux habitants de l’île de Bougainville d’illustrer les récits de leur culture, ou encore lorsque les femmes de la région du Mithila en Inde retranscrivent sur le papier les motifs religieux peints sur les murs des maisons à l’occasion des mariages. Au-delà de ces rencontres, un modèle a guidé la quête de créations singulières depuis les prospections de Dubuffet : l’expérience visionnaire. Pendant près d’un demi-siècle, à la suite d’une révélation, l’Ivoirien Frédéric Bruly Bouabré a ainsi livré sa propre vision du monde. Affranchies de leur marginalité, ces œuvres singulières ici rassemblées incarnent la diversité et la multiplicité des formes créatrices.