Changer de langue :

19 décembre

rites funéraires

Les rites funéraires jouent un rôle privilégié, voire primordial dans la relation de l’homme au sacré.

Ils soulignent, à travers leur riche cérémonial, à quel point la mort est présente et acceptée dans les sociétés non occidentales où les défunts, ancêtres en puissance, font partie intégrante de la vie.

Cette relation étroite entre les vivants et les morts passe bien souvent par un vaste système d’échange à la fois symbolique, spirituelle et physique qui se matérialise par des offrandes et s’incarne dans la sculpture pétrie dans la matière, signe de pérennité et objet de mémoire.

  • Planche malu

    Planche malu

  • Crâne d'ancêtre

  • Masque de danse funéraire

    Masque de danse funéraire

  • Reliquaire zoomorphe (poisson), crâne

    Reliquaire zoomorphe (poisson), crâne

  • Effigie funéraire

  • Mannequin funéraire

  • Masque de deuilleur

  • Cérémonie funéraire

  • Tambour de bronze funéraire

  • Statue funéraire

  • Statue anthropomorphe

  • Masque anthropomorphe

  • Statuette de gardien de reliquaire

  • Figuration de crâne

  • Poteau funéraire anthropomorphe

  • Figure féminine

  • Urne funéraire d’enfant

    Urne funéraire d’enfant

  • Coupe à piédestal à décor zoomorphe

  • Gantelet à décor zoomorphe

    Gantelet à décor zoomorphe

  • Masque funéraire

  • Urne funéraire


Masque-coiffe

Masque de danse funéraire

Papouasie-Nouvelle-Guinée, Asmat, fin 20e siècle, fibres tressées, fibres de sagoutier, bois, plumes, coquillages, 211 x 81 cm, don Todd Barlin, 72.1995.6.3

Ce masque a été réalisé à la mémoire d’une femme en 1992 par l’artiste asmat Bu Jemmarje. La fête du jipae, à laquelle ce masque est associé, célèbre le passage de la vie à la mort. Ces costumes figurent les personnes récemment décédées qui doivent revenir un jour et une nuit dans leur village natal avant de quitter définitivement le monde des humains. La fête se termine par la mort symbolique du masque qui finit par s’écrouler à terre et qui est soustrait à la vue de la communauté. L’esprit du défunt peut alors rejoindre celui des ancêtres.