Changer de langue :

23 juillet

rites funéraires

Les rites funéraires jouent un rôle privilégié, voire primordial dans la relation de l’homme au sacré.

Ils soulignent, à travers leur riche cérémonial, à quel point la mort est présente et acceptée dans les sociétés non occidentales où les défunts, ancêtres en puissance, font partie intégrante de la vie.

Cette relation étroite entre les vivants et les morts passe bien souvent par un vaste système d’échange à la fois symbolique, spirituelle et physique qui se matérialise par des offrandes et s’incarne dans la sculpture pétrie dans la matière, signe de pérennité et objet de mémoire.

  • Planche malu

    Planche malu

  • Crâne d'ancêtre

  • Masque de danse funéraire

    Masque de danse funéraire

  • Reliquaire zoomorphe (poisson), crâne

    Reliquaire zoomorphe (poisson), crâne

  • Effigie funéraire

  • Mannequin funéraire

  • Masque de deuilleur

  • Cérémonie funéraire

  • Tambour de bronze funéraire

  • Statue funéraire

  • Statue anthropomorphe

  • Masque anthropomorphe

  • Statuette de gardien de reliquaire

  • Figuration de crâne

  • Poteau funéraire anthropomorphe

  • Figure féminine

  • Urne funéraire d’enfant

    Urne funéraire d’enfant

  • Coupe à piédestal à décor zoomorphe

  • Gantelet à décor zoomorphe

    Gantelet à décor zoomorphe

  • Masque funéraire

  • Urne funéraire


Tambour de bronze funéraire

Tambour de bronze funéraire

Tambour funéraire, Viet Nam, Hoa Binh Muong, fin 19e siècle - début 20e siècle, bronze, dim.: H. 37,5 cm, diam. 60 cm., mission Paul Rivet, 71.1932.41.113

Tambour rituel funéraire de type dongsonien, probablement récent. Enterré dans un lieu secret pendant la vie du chef d'une famille aristocratique, il est exhumé pour les funérailles, puis de nouveau enterré jusqu'aux obsèques du fils. Ce tambour appartenait au frère du vice-gouverneur (le Tuan Phu ou plus haut mandarin régional) de la région de Hoa Binh, mort sans postérité. Le tambour n'avait donc plus d'utilité.