Changer de langue :

20 avril

rites funéraires

Les rites funéraires jouent un rôle privilégié, voire primordial dans la relation de l’homme au sacré.

Ils soulignent, à travers leur riche cérémonial, à quel point la mort est présente et acceptée dans les sociétés non occidentales où les défunts, ancêtres en puissance, font partie intégrante de la vie.

Cette relation étroite entre les vivants et les morts passe bien souvent par un vaste système d’échange à la fois symbolique, spirituelle et physique qui se matérialise par des offrandes et s’incarne dans la sculpture pétrie dans la matière, signe de pérennité et objet de mémoire.

  • Planche malu

    Planche malu

  • Crâne d'ancêtre

  • Masque de danse funéraire

    Masque de danse funéraire

  • Reliquaire zoomorphe (poisson), crâne

    Reliquaire zoomorphe (poisson), crâne

  • Effigie funéraire

  • Mannequin funéraire

  • Masque de deuilleur

  • Cérémonie funéraire

  • Tambour de bronze funéraire

  • Statue funéraire

  • Statue anthropomorphe

  • Masque anthropomorphe

  • Statuette de gardien de reliquaire

  • Figuration de crâne

  • Poteau funéraire anthropomorphe

  • Figure féminine

  • Urne funéraire d’enfant

    Urne funéraire d’enfant

  • Coupe à piédestal à décor zoomorphe

  • Gantelet à décor zoomorphe

    Gantelet à décor zoomorphe

  • Masque funéraire

  • Urne funéraire


Statue anthropomorphe

Statue anthropomorphe

Côte d'Ivoire, Agni, 16e siècle (?), terre cuite, 34,5 x 17,5 cm, 73.1984.7.1

Ces statuettes funéraires appelées mma sont des portraits de défunts. On devine ici un tambourinaire royal ou cheffal à ses mains de dimension importante, qui tiennent des baguettes de tambour. Sa coiffure est celle d’un notable. Au coin de ses lèvres de petites protubérances figurent l’okra, souffle vital d’un mort. La terre cuite est ici noircie et vernissée par un goudron végétal. Les mma étaient déposés à l’écart des villages dans des endroits protégés. Des libations et des offrandes lui étaient offertes tous les ans, le jour de la fête de l’igname, où les villageois rendaient hommage à leurs ancêtres.