Changer de langue :

27 novembre

rites funéraires

Les rites funéraires jouent un rôle privilégié, voire primordial dans la relation de l’homme au sacré.

Ils soulignent, à travers leur riche cérémonial, à quel point la mort est présente et acceptée dans les sociétés non occidentales où les défunts, ancêtres en puissance, font partie intégrante de la vie.

Cette relation étroite entre les vivants et les morts passe bien souvent par un vaste système d’échange à la fois symbolique, spirituelle et physique qui se matérialise par des offrandes et s’incarne dans la sculpture pétrie dans la matière, signe de pérennité et objet de mémoire.

  • Planche malu

    Planche malu

  • Crâne d'ancêtre

  • Masque de danse funéraire

    Masque de danse funéraire

  • Reliquaire zoomorphe (poisson), crâne

    Reliquaire zoomorphe (poisson), crâne

  • Effigie funéraire

  • Mannequin funéraire

  • Masque de deuilleur

  • Cérémonie funéraire

  • Tambour de bronze funéraire

  • Statue funéraire

  • Statue anthropomorphe

  • Masque anthropomorphe

  • Statuette de gardien de reliquaire

  • Figuration de crâne

  • Poteau funéraire anthropomorphe

  • Figure féminine

  • Urne funéraire d’enfant

    Urne funéraire d’enfant

  • Coupe à piédestal à décor zoomorphe

  • Gantelet à décor zoomorphe

    Gantelet à décor zoomorphe

  • Masque funéraire

  • Urne funéraire


Coupe à piédestal à décor zoomorphe

Coupe à piédestal à décor zoomorphe

Coupe décorée d'un monstre serpentiforme, Panama, région centrale, Tonosi, El Indio, 250-500, terre cuite, mission Française au Panama, 71.1970.28.60

Les coupes, telle que celle-ci, et les jarres font partie du mobilier funéraire. Deux paires, chacune composée d’une coupe et d’une jarre, étaient placées près du défunt qui reposait assis ou accroupi sur un lit de cendre. Alors que les deux jarres ainsi déposées sont généralement identiques, les coupes sont ornées de motifs aux couleurs inversées. Les coupes contenaient des offrandes alimentaires (poisson, crabe) et, peut-être, les jarres étaient-elles, en parallèle, destinées aux aliments liquides. Outre la céramique, le mobilier funéraire comprend des objets de pierre, de coquillage, d’os, de métal, des dents de chien et des pointes de raie, souvent portés en collier ou en pendentif.