Changer de langue :

23 avril

parures et ornements

Dans toutes les cultures, l’homme a pratiqué l’art de la parure, alliant ainsi l’apparence et le cérémoniel.

L’attention portée à la confection des objets, le goût pour les matières précieuses, le raffinement des motifs témoignent d’une fascination pour le paraître, comme révélateur d’un statut particulier et d’une certaine opulence.

Généralement, la parure est emblématique d’une forme d’autorité sociale. Mais elle  peut aussi jouer un rôle protecteur contre l’adversité en fonction des matériaux qui la constituent et des symboles qui l’accompagnent. Elle est alors le plus souvent porteuse d’énergie vitale.

  • Charme de guerre

  • Coiffe féminine

  • Ornement de tête

    Ornement de tête

  • Ornement d'oreille masculin

  • Pendentif

  • Ornement de front

  • Peigne de chignon pour homme

  • Pendentif

  • Coiffe

  • Pendentif de dos

  • Voile de visage

  • Fibule

  • Diadème

    Diadème

  • Pendentif

  • Collier à l'oiseau

  • Coiffe

  • Coiffe frontale dite " chapeau de clan "

  • Coiffe-masque

  • Coiffe de chef

  • Figurine masculine Inca

  • Grande coiffe chancay


Coiffe frontale dite

Coiffe frontale dite " chapeau de clan "

Coiffure de clan Tlingit, Alaska, vers 1860 – 1870, bois, haliotide, cuir, tendons, graphite, oxyde de cuivre, vermillon, 70.2006.1.1

Les coiffures de clan font partie des biens symboliques les plus importants parmi les Tlingit, qui occupent la zone côtière du sud-est de l’Alaska et les îles qui lui font face. Propriétés des chefs, elles sont montrées de manière ostentatoire lors des fêtes et des cérémonies de potlatch. Elles figurent les blasons d’un clan, qui représentent le plus souvent la personnification d’un animal. La coiffure exposée présente deux animaux-blasons : un ours et un oiseau, le plongeon à gorge rouge. Elle est décorée d’incrustations d’haliotide, symbole par excellence de la richesse et du pouvoir.