Changer de langue :

20 décembre

masques

Le masque cache autant qu’il révèle, « nie autant qu’il affirme » selon la formulation de Claude Lévi-Strauss. Bien souvent détenteur d’un secret, il tait, en effet, ce que seuls les initiés doivent savoir.

Son pouvoir relève aussi de sa capacité à incarner un esprit, lien entre l’homme et les ancêtres, le monde visible et celui de l’invisible. Il est inséparable d’un contexte mythique qui structure le mode d’existence et de pensée de la plupart des sociétés traditionnelles.

Au cœur de la vie d’un groupe ou d’une communauté, le masque, intercesseur indispensable, est toujours actif.

  • Masque de façade

  • Masque de deuil

  • Masque vungvung

  • Masque d’esprit hudoq

    Masque d’esprit hudoq

  • Masque chubwan

  • Masque-coiffe Netames

  • Masque anthropomorphe

  • Masque d'exorcisme, loup

  • Masque représentant Bhairava

  • Masque anthropomorphe

  • Masque anthropomorphe

  • Cimier

  • Masque

  • Masque anthropomorphe

  • Masque Congo

  • Masque juju

  • Grand masque Wauja

  • Masque cérémoniel kegginaquq

  • Masque anthropomorphe à transformation

  • Masque anthropomorphe

  • Masque funéraire


Masque chubwan

Masque chubwan

Vanuatu, Nord de l'île Ambrym ou sud de l'île Pentecôte, fin du 19e siècle, bois, 36,5 x 12,3 cm, 72.1999.7.3

Ce masque en bois lourd dessine un visage au front bombé et au nez prononcé. Les yeux, le nez et la bouche sont évidés. Le masque se termine à la base du menton par une poignée servant à le maintenir devant la figure. Le bois est couvert d'un enduit foncé et rouge. Les masques chubwan jouent un rôle important dans les cérémonies liées aux tubercules d'ignames (de la plantation à la récolte). L'igname occupe une place centrale dans les sociétés mélanésiennes. Prémices et récoltes sont souvent célébrés par des rituels visant à assurer la fertilité du groupe. Les masques chubwan intervenaient ainsi lors de danses accompagnées de chants. Ils marquaient le lien symbolique entre les hommes et les tubercules. Avec la colonisation, ces rituels ont disparu et peu d'informations furent collectées à leur sujet. Dans le sud de l'île Pentecôte, cette tradition de masque a depuis 1991 retrouvé vitalité grâce à la transmission de droits intellectuels et artistiques. Au nord de l'île Ambrym, on trouve la même tradition de masques en bois mais leur usage aurait disparu.