Changer de langue :

30 octobre

masques

Le masque cache autant qu’il révèle, « nie autant qu’il affirme » selon la formulation de Claude Lévi-Strauss. Bien souvent détenteur d’un secret, il tait, en effet, ce que seuls les initiés doivent savoir.

Son pouvoir relève aussi de sa capacité à incarner un esprit, lien entre l’homme et les ancêtres, le monde visible et celui de l’invisible. Il est inséparable d’un contexte mythique qui structure le mode d’existence et de pensée de la plupart des sociétés traditionnelles.

Au cœur de la vie d’un groupe ou d’une communauté, le masque, intercesseur indispensable, est toujours actif.

  • Masque de façade

  • Masque de deuil

  • Masque vungvung

  • Masque d’esprit hudoq

    Masque d’esprit hudoq

  • Masque chubwan

  • Masque-coiffe Netames

  • Masque anthropomorphe

  • Masque d'exorcisme, loup

  • Masque représentant Bhairava

  • Masque anthropomorphe

  • Masque anthropomorphe

  • Cimier

  • Masque

  • Masque anthropomorphe

  • Masque Congo

  • Masque juju

  • Grand masque Wauja

  • Masque cérémoniel kegginaquq

  • Masque anthropomorphe à transformation

  • Masque anthropomorphe

  • Masque funéraire


Masque anthropomorphe

Masque anthropomorphe

Guinée, Malinke, 20e siècle, bois, aluminium, laiton, miroir, 73 x 28 x 18 cm, 1901 g, 73.1998.3.1

Ce masque facial recouvert de plaques d'aluminium découpées et de miroirs circulaires est utilisé dans le cadre de l'initiation chez les Malinke de Guinée. La majorité des masques sculptés en Afrique jouent un rôle dans l'initiation. Il s'agit d'un apprentissage qui se déroule en plusieurs phases sur des périodes qui peuvent durer de quelques mois à plusieurs années, ce qui est le cas pour les Malinke. Les différents grades regroupent les individus d'une même classe d'âge qui sont initiés ensemble. Les éléments ornementaux de métal renvoient aux influences des motifs décoratifs de l'art islamique.