Changer de langue :

25 avril

masques

Le masque cache autant qu’il révèle, « nie autant qu’il affirme » selon la formulation de Claude Lévi-Strauss. Bien souvent détenteur d’un secret, il tait, en effet, ce que seuls les initiés doivent savoir.

Son pouvoir relève aussi de sa capacité à incarner un esprit, lien entre l’homme et les ancêtres, le monde visible et celui de l’invisible. Il est inséparable d’un contexte mythique qui structure le mode d’existence et de pensée de la plupart des sociétés traditionnelles.

Au cœur de la vie d’un groupe ou d’une communauté, le masque, intercesseur indispensable, est toujours actif.

  • Masque de façade

  • Masque de deuil

  • Masque vungvung

  • Masque d’esprit hudoq

    Masque d’esprit hudoq

  • Masque chubwan

  • Masque-coiffe Netames

  • Masque anthropomorphe

  • Masque d'exorcisme, loup

  • Masque représentant Bhairava

  • Masque anthropomorphe

  • Masque anthropomorphe

  • Cimier

  • Masque

  • Masque anthropomorphe

  • Masque Congo

  • Masque juju

  • Grand masque Wauja

  • Masque cérémoniel kegginaquq

  • Masque anthropomorphe à transformation

  • Masque anthropomorphe

  • Masque funéraire


Masque anthropomorphe

Masque anthropomorphe

Côte d'Ivoire, Krou, 19e siècle, bois, pigments, coton, paille, coquilles, plumes, métal, 68 x 20 x 17,5 cm, 840 g, don Comité de la Côte d'Ivoire, Exposition universelle de 1900, 71.1900.44.103

Ce masque est constitué de volumes et de plans géométriques. Les yeux tubulaires, le nez triangulaire, la bouche formée par un volume rectangulaire composent un visage très schématique. Les couleurs renforcent aussi les contraste et les oppositions : le noir et le blanc qui semblent ternes par rapport au bleu très vif. La coiffe de plumes et la barbe de fibres végétales accentuent la verticalité du masque dont il n'est pas certain qu'il ait été porté sur le visage. Créée au sud ouest de la Côte d'Ivoire, cette œuvre exposée à Paris au début du 20e siècle aurait influencé les peintres de l'époque tel Pablo Picasso.