Changer de langue :

24 novembre

masques

Le masque cache autant qu’il révèle, « nie autant qu’il affirme » selon la formulation de Claude Lévi-Strauss. Bien souvent détenteur d’un secret, il tait, en effet, ce que seuls les initiés doivent savoir.

Son pouvoir relève aussi de sa capacité à incarner un esprit, lien entre l’homme et les ancêtres, le monde visible et celui de l’invisible. Il est inséparable d’un contexte mythique qui structure le mode d’existence et de pensée de la plupart des sociétés traditionnelles.

Au cœur de la vie d’un groupe ou d’une communauté, le masque, intercesseur indispensable, est toujours actif.

  • Masque de façade

  • Masque de deuil

  • Masque vungvung

  • Masque d’esprit hudoq

    Masque d’esprit hudoq

  • Masque chubwan

  • Masque-coiffe Netames

  • Masque anthropomorphe

  • Masque d'exorcisme, loup

  • Masque représentant Bhairava

  • Masque anthropomorphe

  • Masque anthropomorphe

  • Cimier

  • Masque

  • Masque anthropomorphe

  • Masque Congo

  • Masque juju

  • Grand masque Wauja

  • Masque cérémoniel kegginaquq

  • Masque anthropomorphe à transformation

  • Masque anthropomorphe

  • Masque funéraire


Masque Congo

Masque Congo

Côte de Loango, Kongo, début du 20e siècle, bois, pigment, poils de singe, métal, textile, 34,5 x 18,5 x 14,1 cm, 273 g, ancienne collection André Lefèvre, 73.1965.10.5

En Afrique centrale, et particulièrement pour les groupes Kongo, le rôle du devin, le nganga, est capital pour la vie du village. C'est aussi une fonction très dangereuse : les esprits, qu'il s'agisse de forces naturelles ou de défunts, ne doivent pas s'attaquer au devin. C'est pourquoi, lorsque celui-ci officie, il porte un masque afin de ne pas mettre en avant son statut d'humain au moment où il entre en contact avec les mondes invisibles. Le nganga composait des remèdes protecteurs. En les concoctant, il prononçait des formules adéquates. Ce qui explique que le masque soit représenté comme s'il parlait. Les couleurs du masque renvoient à des éléments primordiaux : le blanc évoque la mort, le rouge est associé au sang, à la vie et le noir à la terre.