Changer de langue :

26 novembre

Le royaume du Danhomè

Cette présentation de douze œuvres choisies parmi la sélection d'œuvres du royaume de Danhomè (1625-1900) présentées sur le plateau des collections permanentes, permet d’apprécier la richesse et la diversité stylistique d’un art de cour africain. Les artistes retenus par les rois d’Abomey rejoignaient l’élite et se distinguaient par leur talent et un savoir-faire qui se transmettait de père en fils. Le plus souvent identifiés, individuels ou collectifs, ces artistes éclairent une période florissante de l’actuel Bénin.

  • Bochio mi-homme mi-poisson du roi Béhanzin

    Sossa Dede ou Famille Houeglo

  • Bochio mi-homme mi-lion du roi Glélé

    Likohin Kankanhau Sossa Dede

  • bracelets Ma-wu-alo

    Famille Hountondji

  • tunique de premier ministre

    Famille Gnimavo et famille Yémadjé

  • récade lion, emblème de Glèlè

    Famille Houndo (?)

  • trône du roi Ghézo nukpewuinkpot

    Anonyme

  • statuettes ibeji

    Atelier de Saki

  • siège royal

    Anonyme

  • couronne funéraire ade

    Anonyme

  • Marteau lonflin

    Ganku Houndo

  • portes de palais du roi Glèlè

    Famille Sossa Dede

  • Marteau de divination <i>lonflin</i>

    Famille Houndo


statuettes ibeji

Atelier de Saki

statuettes ibeji, Nigeria, style yoruba, XIXe siècle, bois, 70.2003.3.7.1 et 2, anciennes collections Roi Béhanzin, Achille Lemoine, Georges de Miré, Antony Moris, Charles Ratton, Louis Carré, Hubert Goldet.

Les jumeaux ibeji sont sculptés en cas de décès d’un ou de deux jumeaux. Le style de ces statuettes est incontestablement yoruba. Elles ont pu être saisies comme butin en pays Nago Yoruba par l’armée du Danhomè puis, en 1892, par les officiers français. En France, elles ont rejoint des collections privées puis intégré les collections publiques en 2003. L’historien de l’art et conservateur William Fagg a attribué ces sculptures aux ateliers de la ville de Saki au Nigeria.