Changer de langue :

27 novembre

Claude Lévi-Strauss : photographies de mission

En 1935, Claude Lévi-Strauss accepte un poste de professeur de sociologie à São Paulo au Brésil. Durant cette année et celle qui suit, il effectue plusieurs missions ethnographiques au cours desquelles il fixe en image les lieux qu'il arpente et les personnes qu'il rencontre. En voici quelques-unes réalisées chez les Bororo et les Kaduveo d'Amazonie. Il s'agit dans chaque cas de tirages sur papier baryté.

  • La mission Claude Lévi-Strauss dans son campement

    La mission Claude Lévi-Strauss dans son campement

  • Femme peignant de la céramique avec de la craie délayée

    Femme peignant de la céramique avec de la craie délayée

  • Femme procédant à la peinture du visage d'un danseur

    Femme procédant à la peinture du visage d'un danseur

  • Femme au visage peint

    Femme au visage peint

  • Femme au visage peint

    Femme au visage peint

  • Femme au visage peint

    Femme au visage peint

  • Femme au visage peint

    Femme au visage peint

  • Deux femmes en costume de fête

    Deux femmes en costume de fête

  • Jeune homme en costume de danse

    Jeune homme en costume de danse

  • Parure de chef d'une danse funéraire

    Parure de chef d'une danse funéraire

  • Grande couronne de chef

    Grande couronne de chef

  • Indigène en costume de cérémonie

    Indigène en costume de cérémonie

  • Homme en costume de fête

    Homme en costume de fête

  • Position de la main droite pour le tir à l'arc

    Position de la main droite pour le tir à l'arc

  • Intérieur d'habitation collective

    Intérieur d'habitation collective

  • Village bororo kejara

    Village bororo kejara

  • "La maison des hommes"

  • Sortie du mariddo

    Sortie du mariddo

  • Danse du clan Ewaguddu

    Danse du clan Ewaguddu

  • Danse du clan Ewaguddu

    Danse du clan Ewaguddu

  • Danseurs du clan Paiwe

    Danseurs du clan Paiwe


Danse du clan Ewaguddu

Danse du clan Ewaguddu

Brésil, Population bororo, 22,5 X 29,3 cm, PP0002076

Cette danse se déroule dans un contexte funéraire. Les hommes et les femmes formaient à cette occasion selon les termes de Claude Lévi-Strauss "une interminable farandole [...] conduite par des coryphées nus marchant à reculons et agitant leurs hochets tandis que d'autres hommes chantaient accroupis."