Changer de langue :

18 décembre

la technique - les supports et les réserves

Les supports sur lequel les réserves sont exécutées varient selon la matière première utilisée et son traitement, et selon la structure de l’étoffe. Ils reflètent les disponibilités du milieu naturel, mais aussi les choix esthétiques et culturels.

On distingue deux grands groupes de réserve : les réserves par ligature et celles par couture. Elles peuvent être réalisées sans repère ou, au contraire, suivre un motif préalablement inscrit dans ou sur le tissu. Le lien lui-même est de nature variable : un fil de coton, un brin de raphia, une lanière de plastique ou de caoutchouc …

  • le coton tissé localement

    le coton tissé localement

  • le coton industriel

    le coton industriel

  • le raphia tressé

    le raphia tressé

  • le pandanus tressé

    le pandanus tressé

  • la soie tissée

    la soie tissée

  • la laine de camélidé tissée

    la laine de camélidé tissée

  • le support : la laine de mouton et le sprang

    la laine de mouton et le sprang

  • nœud double

    nœud double

  • ligature

    ligature

  • ligature sur tissu pincé

    ligature sur tissu pincé

  • couture et fronçage

    couture et fronçage

  • réserve par couture et cache

    réserve par couture et cache

  • broderie

    broderie

  • pochoir ligaturé

    pochoir ligaturé


couture et fronçage

couture et fronçage

écharpe, selendang Indonésie, Sumatra, Palembang, début 20e siècle Soie 70.2007.26.4

La région de Palembang à Sumatra est réputée pour la qualité de ce travail de réserve. Cette écharpe serait portée par une femme veuve souhaitant se remarier. Sur le taffetas, une réserve par couture froncée, appelée du terme malais tritik qui signifie « éclaboussé », délimite un grand rectangle central qui se découpe très régulièrement après les deux teintures, l’une dans un bain de rose vif, l’autre dans un bain de violet. Un galon de passementerie à franges est fixé aux deux extrémités. 190x67 cm