Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

25 avril

Sculpture des îles Marquises

  • Sculpture Kanak
  • Sculpture Kanak (2)
  • Sculpture Kanak (3)
  • Sculpture de l'est de l'île de Gaua
  • Sculpture du sud-est de l'île de Vanua Lava
  • Sculpture de l'ouest de l'île de Gaua
  • Sculpture du nord de l'île d'Ambrym
  • Sculpture de l'île de Malo
  • Sculpture de l'île de Nendö
  • Sculpture des Iles Salomon
  • Sculpture de l'île de Makira (San Cristóbal)
  • Sculpture de Nouvelle-Irlande
  • Sculpture de Nouvelle-Irlande (2)
  • Sculpture de la région centrale du fleuve Sepik
  • Sculpture korwar
  • Sculpture de l'île de Nukuoro
  • Sculpture de l'île de Mangareva
  • Sculpture des îles Marquises
  • Sculpture des îles Marquises (2)
  • Sculpture de l'île de Tahiti (?)
  • Sculpture des îles Hawaii
  • Sculpture des îles Hawaii (2)
  • Sculpture de l'île de Pâques
  • Sculpture de l'île de Pâques (1)
  • Sculpture de l'île de Pâques (2)
  • Sculpture de l'île de Pâques (3)
  • Sculpture de l'île de Pâques (4)

Sculpture des îles Marquises

Tiki fin du XVIIIe-début du XIXe siècle Îles Marquises Pierre H. 15,1 cm Anciennes collections musée américain du Louvre, musée d'Ethnographie du Trocadéro Musée du quai Branly Inv. 71.1887.50.1

Les îles Marquises sont situées en Polynésie orientale.
Souvent considéré comme le premier homme, Tiki désigne "le dieu mythique qui engendra les premiers humains". Dans un mythe de création marquisien, la première statue de pierre fut sculptée pour honorer Tiki. Celui-ci quitta Hawaii, la demeure des dieux, pour créer les îles Marquises, en commençant par Nuku Hiva qu'il quitta pour créer Ua Pou.
Un "sage" de Nuku Hiva, réalisant qu'il ne reverrait plus jamais Tiki, en fit une image de pierre pour se souvenir de lui.
Toutefois, les statues, au lieu de représenter Tiki lui-même, finirent par symboliser les ancêtres déifiés. Elles étaient sculptées par d'habiles artistes qui, spécialistes des rites, assuraient aussi l'efficacité des objets qu'ils concevaient. Des offrandes étaient placées sur ou près des statues pour honorer et plaire aux ancêtres. Les tiki, petits et grands, portaient des vêtements en tapa et les statues étaient souvent ornées de fleurs, de coquillages ou d'autres matériaux.
Ce petit tiki masculin est percé d'un trou à l'arrière de la tête, dans lequel on pouvait passer une cordelette, ce qui semble indiquer qu'il était destiné à être suspendu.