Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

20 octobre

Sculpture de l'île de Tahiti (?)

  • Sculpture Kanak
  • Sculpture Kanak (2)
  • Sculpture Kanak (3)
  • Sculpture de l'est de l'île de Gaua
  • Sculpture du sud-est de l'île de Vanua Lava
  • Sculpture de l'ouest de l'île de Gaua
  • Sculpture du nord de l'île d'Ambrym
  • Sculpture de l'île de Malo
  • Sculpture de l'île de Nendö
  • Sculpture des Iles Salomon
  • Sculpture de l'île de Makira (San Cristóbal)
  • Sculpture de Nouvelle-Irlande
  • Sculpture de Nouvelle-Irlande (2)
  • Sculpture de la région centrale du fleuve Sepik
  • Sculpture korwar
  • Sculpture de l'île de Nukuoro
  • Sculpture de l'île de Mangareva
  • Sculpture des îles Marquises
  • Sculpture des îles Marquises (2)
  • Sculpture de l'île de Tahiti (?)
  • Sculpture des îles Hawaii
  • Sculpture des îles Hawaii (2)
  • Sculpture de l'île de Pâques
  • Sculpture de l'île de Pâques (1)
  • Sculpture de l'île de Pâques (2)
  • Sculpture de l'île de Pâques (3)
  • Sculpture de l'île de Pâques (4)

Sculpture de l'île de Tahiti (?)

Manche d'éventail XVIIIe siècle Tahiti (?), Iles de la Société Bois H. 18 cm Ancienne collection Bibliothèque nationale -cabinet des médailles et des antiques, musée d'Ethnographie du Trocadéro Musée du quai Branly Inv. 71.1978.30.8

L'éventail et le chasse-mouches sont d'abord utilisés pour éloigner les mouches. Leur emploi est d'un usage commun en Polynésie.
Il existe cependant d'autres types d'éventails et de chasse-mouches. Ils se distinguent par un manche ou une extrémité de manche sculptée, telles ces deux sculptures.
Ils deviennent alors un véritable insigne, caractérisant l'autorité, le prestige et le rang.
Ce manche d'éventail est vraisemblablement l'un des objets les plus anciens présents dans les collections françaises. Son arrivée à Paris reste toutefois mystérieuse, couvrant une période qui s'étend approximativement entre 1760 et 1790. L'éventail est le symbole et le garant de la chefferie, de l'aristocratie et de la prêtrise, reposant sur des systèmes de castes extrêmement complexes et hiérarchisés en Polynésie. Lors de l'investiture du roi à Tahiti, le prêtre désignait parmi les symboles royaux son "éventail, nation de paix". Ces manches, ou extrémités de manche, se caractérisent par une figure en ronde bosse sculptée dans le bois, prolongée par une pointe qui s'introduit dans le triangle ou la demi-ellipse de l'éventail lui-même. Ces figures sont anthropomorphes et représentent des dieux ou ancêtres déifiés, réaffirmant ainsi un lien et une filiation avec le sacré. Les éventails étaient des biens familiaux qui se transmettaient de génération en génération ; certains portaient des noms propres. Ils étaient tout autant l'apanage des hommes que celui des femmes. Certains auteurs pensent que l'éventail mettait en valeur le tatouage qui ornait les bras et les mains.