Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

26 novembre

Sculpture maya

  • Sculpture maya
  • Sculpture taïno - 1
  • Trigonolithe Taïno
  • Grande hache
  • Grand collier - Ceinture cérémonielle
  • Sculpture de Chupícuaro
  • Sculpture de Teotihuacán
  • Sculpture de Teotihuacán (2)
  • Sculpture de Teotihuacán (3)
  • Sculpture maya - 0
  • Vase maya
  • Sculpture maya - 1
  • Sculpture  maya (2)
  • Sculpture maya (3)
  • Sculpture du Veracruz
  • Sculpture huaxtèque
  • Sculpture aztèque
  • Sculpture aztèque (2)
  • Quetzalcoatl-Serpent - Sculpture anthropozoomorphe aztèque
  • Sculpture aztèque (3)
  • Sculpture aztèque (4)
  • Sculpture kwakwaka'wakw (kwakiutl)
  • Masque aux yeux ouverts
  • Sculpture tsimshian
  • Sculpture Kwakwaka'wakw (Kwakiutl) (2)
  • Sculpture tlingit
  • Sculpture Yup'ik
  • Sculpture Yup'ik (2)
  • Sculpture koniag
  • Masque aux yeux fermés
  • Sculptures de Teotihuacan
  • Sculpture taïrona

Sculpture  maya

Statuette-sifflet période classique récente, VIIe-Xe siècle Ile de Jaina, état de Campeche, Mexique Terre cuite H. 19,3 cm Ancienne collection musée d'Ethnographie du Trocadéro Don Goldstein, 1893 Musée du quai Branly Inv. 71.1893.4.2

La petite île de Jaïna, située dans le golfe du Mexique, sur les côtes de la presqu'île du Yucatán, était peuplée par les Maya.
L'art de Jaïna était essentiellement funéraire, l'île étant considérée comme une vaste nécropole où les habitants des communautés avoisinantes venaient inhumer leurs morts.
Aussi y a-t-on trouvé une multitude de tombes où céramiques et objets divers étaient destinés à accompagner l'esprit du défunt, et à le protéger. Il est donc vraisemblable que les statuettes-sifflets en terre cuite avaient pour première fonction d'annoncer le grand voyage et servaient d'intercesseurs entre les vivants et les morts qui, selon des mythes cosmogoniques rapportés dans le Popol Vuh, devaient continuer à vénérer les dieux et à les nourrir. Ces statuettes, par leur variété, sont un riche témoignage des groupes sociaux, des activités et du mode de vie de la période classique des Maya.
Ces sculptures représentent des femmes bien qu'elles possèdent des caractéristiques souvent attribuées à des hommes importants : lignes de scarifications, collier de perles, disques d'oreilles circulaires, bracelets de jade. Les cheveux, que les femmes portaient très longs, sont relevés, attachés sur la tête et forment une masse quadrangulaire.
Un ornement circulaire surmonte le tout. Au centre de la coiffure, une fente pourrait symboliser la fontanelle ouverte, symbole de pouvoirs surnaturels et lien avec les divinités.
Il est possible qu'il s'agisse là de portraits idéalisés de prêtresses, susceptibles de participer aux grands rites initiatiques et communautaires.