Changer de langue :

  • Fr
  • En
  • Es

31 octobre

Sculpture Kwakwaka'wakw (Kwakiutl)

  • Sculpture maya
  • Sculpture taïno - 1
  • Trigonolithe Taïno
  • Grande hache
  • Grand collier - Ceinture cérémonielle
  • Sculpture de Chupícuaro
  • Sculpture de Teotihuacán
  • Sculpture de Teotihuacán (2)
  • Sculpture de Teotihuacán (3)
  • Sculpture maya - 0
  • Vase maya
  • Sculpture maya - 1
  • Sculpture  maya (2)
  • Sculpture maya (3)
  • Sculpture du Veracruz
  • Sculpture huaxtèque
  • Sculpture aztèque
  • Sculpture aztèque (2)
  • Quetzalcoatl-Serpent - Sculpture anthropozoomorphe aztèque
  • Sculpture aztèque (3)
  • Sculpture aztèque (4)
  • Sculpture kwakwaka'wakw (kwakiutl)
  • Masque aux yeux ouverts
  • Sculpture tsimshian
  • Sculpture Kwakwaka'wakw (Kwakiutl) (2)
  • Sculpture tlingit
  • Sculpture Yup'ik
  • Sculpture Yup'ik (2)
  • Sculpture koniag
  • Masque aux yeux fermés
  • Sculptures de Teotihuacan
  • Sculpture taïrona

Sculpture Kwakwaka'wakw (Kwakiutl)

Masque à transformation XIXe siècle Colombie britannique, Canada Bois polychrome, graphite, toile peinte, fibres végétales H. 34 cm ; L. 53 cm fermé, 130 cm ouvert Ancienne collection Claude Lévi-Strauss Musée du quai Branly Inv. 71.1951.35.1

Ce masque à transformation a été acheté en 1921 par George Heye, fondateur du Museum of the American Indian de New York.
Dans la société kwakiutl, les masques font partie du patrimoine symbolique d'un noble ou d'un chef. Ils apparaissent lors des représentations religieuses et théâtrales qui caractérisent les grandes cérémonies d'hiver, marquées par la présence des esprits parmi les hommes.
Ce masque à transformation est muni d'un dispositif simple qui permet d'ouvrir et de fermer deux volets latéraux. Fermé, il représente un corbeau ; déployé, il laisse apparaître un visage humain.
Lors de ces cérémonies les chefs des sociétés kwakiutl exhibaient leurs privilèges, tandis que l'esprit des ancêtres, notamment sous la forme d'un masque, devait s'introduire au milieu des hommes.
Ce masque a été exécuté par un artiste qui connaissait l'origine des mythes, le sens des blasons et les arcanes des sociétés secrètes. Il a mêlé plusieurs matières pour construire sa sculpture et a emprunté des couleurs en usage chez les Kwakiutl en les intégrant à l'architecture de l'œuvre. Le goût des Indiens de la côte Nord-Ouest pour les "machines" théâtrales s'exprimait dans la conception de ce type de masque fabriqué pour provoquer un effet de surprise et d'émerveillement auprès du public réuni dans la maison cérémonielle.